A lire aussi

13-11-2019 17:11

Une cellule de crise pour les proches des Marocains à Hong-Kong

Suite aux événements survenus dans la ville de Hong Kong, le ministère des Affaires étrangères, de…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le Comité ivoirien des droits de l’Homme (CIDH) a salué, mercredi à Abidjan, la décision du Maroc de procéder à une nouvelle régularisation de migrants en situation irrégulière, dont des ressortissants subsahariens.


Pour le CIDH, c’est un «signal fort» du Maroc qui doit servir d’exemple aux autres États africains. Le comité ivoirien a évoqué, dans ce cadre, l’expulsion par l’Algérie de quelque 1.400 migrants subsahariens. Le CIDH s’indigne de cette expulsion, d’autant plus que, parmi les personnes expulsées se trouvaient des enfants et des femmes enceintes.
Dans la foulée, le CIDH a tenu à rappeler que l’Algérie a ratifié en 2011 la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille du 18 décembre 1990, et que ce pays est membre de l’Union africaine (UA) dont les objectifs principaux sont l’unité et la solidarité entre les pays et peuples africains, la promotion et la protection des droits de l’Homme et des peuples et le respect du caractère sacro-saint de la vie humaine.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages