A lire aussi

17-08-2019 09:00

Météo: les prévisions de ce samedi

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 17 août 2019, établies par la…
Rejoignez nous sur :
#MyStartup | En partenariat avec CCG

Professeur en biotechnologie, docteur en biologie moléculaire et biochimie médicale et fondateur de la startup innovante Moldiag, Abdeladim Moumen entend révolutionner le diagnostic des maladies à travers sa startup.

Tous les kits de diagnostic utilisés pour l’analyse médicale au Maroc ou en Afrique sont importés, essentiellement d’Europe ou des États-Unis. Plus encore, la plupart du temps, les échantillons sont envoyés à l’étranger afi n d’y être analysés. Une situation qui est loin d’être évidente pour la grande majorité des populations des pays africains, dont le Maroc. Fondé par Abdeladim Moumen, professeur en biotechnologie et docteur en biologie moléculaire et biochimie médicale, Moldiag vient proposer une solution révolutionnaire pour répondre à cette problématique.

En effet, le projet consiste en le développement et la production de kits de diagnostic moléculaire, destinés à détecter plusieurs maladies comme le cancer du sein ou de la prostate, ainsi que des maladies infectieuses de type tuberculose ou hépatite C. «Ces kits de diagnostic se caractérisent par leur précision, malgré leurs prix beaucoup plus compétitifs par rapport aux autres produits existant sur le marché. Cette nouvelle offre 100% marocaine va donc résoudre une grande problématique de santé publique, en simplifiant l’accessibilité aux tests médicaux pour la population marocaine et africaine », explique le fondateur.

La startup a été créée sous l’égide de la Moroccan Foundation for Advanced Science, Innovation and Research (MASCIR), institution publique à but non lucratif basée à Rabat, ayant pour objectif la promotion de la recherche scientifique et le développement technologique, en vue d’accompagner l’essor du Maroc et de participer à l’émergence d’une nouvelle économie du savoir. Cette institution fournit ainsi aux membres de l’équipe de la startup les équipements scientifiques nécessaires à leurs recherches. «Nous avons déjà développé et validé techniquement et cliniquement trois kits de diagnostic moléculaire. Deux pour le cancer du sein et la leucémie, et un autre pour l’hépatite C et la tuberculose», confirme Abdeladim Moumen. D’autres kits sont en phase de développement: un pour le cancer de la prostate et d’autres pour le virus du SIDA et de l’hépatite B. Des tests de diagnostic rapides pour l’hépatite C, la tuberculose et le VIH sont également dans le pipe de Moldiag.

Processus et perspectives
Pendant le long parcours réalisé par la startup et son fondateur, ceux-ci ont bénéfi cié du soutien et de l’encadrement de plusieurs parties, dont Startup Maroc et Réseau Entreprendre Maroc. Ces deux structures d’accompagnement ont fourni l’aide nécessaire à Abdeladim Moumen et à ses collègues afin de réussir le lancement de leur projet. Ainsi, ils ont pu profiter de plusieurs formations en matière de marketing, réglementation et autres aspects de la création d’une entreprise. En plus de l’accompagnement, à travers Startup Maroc et Réseau Entreprendre Maroc, Moldiag a pu bénéficier de deux aides financières de la part de la CCG, à savoir les produits Innov Idea et Innov Start. Dotés, respectivement, de 200.000 et 500.000 DH, ces fonds ont grandement facilité le lancement de la startup. Quant à l’avenir, les perspectives sont prometteuses : «Nous sommes en phase d’aménagement d’un local de production conforme aux normes fixées par le ministère de la Santé. Nous sommes donc tenus de répondre à ces exigences de qualité et de sécurité, afin que nous puissions avoir l’autorisation de fabriquer nos kits», confirme le fondateur de Moldiag. Une fois le local prêt, une levée de fonds pour la production du produit s’imposera: «Moldiag a pu attirer l’attention de plusieurs investisseurs. Nous sommes actuellement en discussions très avancées dans ce sens. MASCIR intervient également comme associé de Moldiag, puisque la fondation a, en fi n de compte, été à l’origine de cette innovation », se réjouit le docteur. L’équipe de la startup est également en négociations avec des groupes pharmaceutiques présents aussi bien au Maroc que dans d’autres pays d’Afrique, qui se chargeront éventuellement de la commercialisation des kits médicaux signés Moldiag.


Financement de l’innovation

En vue de réussir sa mission, qui est de partager les risques avec les acteurs du secteur financier pour faciliter l’accès au financement, la CCG a mis au profit des startups innovantes plusieurs produits, dont deux ont été utilisés par Moldiag. Ainsi, les porteurs de projets peuvent aspirer à une aide financière allant de 100.000 à 200.000 DH via Innov Idea. Le produit Innov Start, quant à lui, revêt la forme d’un prêt d’honneur plafonné à 250.000 DH par porteur de projet, et à 500.000 DH en cas de projet présenté par deux candidats ou plus. Les intéressés peuvent prendre contact avec les structures labellisées par la CCG et démontrer le potentiel et la faisabilité de leur projet basé sur une idée innovante.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages