A lire aussi

02-12-2019 14:25

Algérie: report du procès des anciens premier ministres Sellal et Ouyahia

Le procès des anciens Premiers ministres Sellal et Ahmed Ouyahia, ainsi que de plusieurs ministres…
Rejoignez nous sur :
#MyStartup | En partenariat avec CCG

Tout entrepreneur ambitieux veut se démarquer. Cependant, la création d'une startup peut s’avérer être une tâche complexe si le projet n’est pas bien ficelé. Quel est le secret pour garantir son succès? La passion, l’engagement, mais aussi l’accompagnement et le financement... Des critères multiples, certes, mais importants. Comprendre les étapes et les principes de la création d’une startup est donc indispensable à sa réussite. 

Développement de l’idée
Avoir une idée innovante est primordial, mais savoir la développer de manière à la rendre opérationnelle est le secret pour bien démarrer une startup. L'essentiel est d’illustrer votre vision en vous basant idéalement sur des problématiques constatées dans votre quotidien. Détecter les besoins des personnes est plus important que le plan stratégique de votre entreprise, en ce sens que ce sont ces personnes qui seront censées utiliser le service que vous proposerez après création de votre startup. Les principaux critères de concrétisation de votre idée de startup résident dans sa durabilité, sa fiabilité et sa faisabilité. Trouver des créneaux peu ou pas encore exploités par les entreprises existantes est la clé de la réussite de votre projet.

Étude du marché
Une fois le besoin cerné et la vision de votre startup plus claire, il vous faudra comprendre votre marché. C’est la deuxième clé qui facilitera la mise en place de votre structure. Si vous ne maîtrisez pas les caractéristiques de la sphère économique que vous avez choisi d’investir, vos efforts seront vains. Restez dans «votre domaine», sinon faites d’importantes recherches. Le souci premier de l’entrepreneur doit être celui de ses futurs clients et de leurs besoins. Néanmoins, il faut noter que ces besoins évoluent. La rapidité de réaction est donc cruciale pour le succès du projet.

Business plan
Afin de bâtir une entreprise performante, vous devez créer et affiner un business plan, évaluer vos finances, compléter tous les documents juridiques, choisir vos partenaires, rechercher des applications pour assurer la croissance de votre startup, choisir les meilleurs outils et systèmes pour vous aider et plus encore. Un business plan est un document évolutif qui mentionne les détails de votre entreprise. Il indique ce que celle-ci va vendre, comment elle sera structurée, quel sera son marché de prédilection, le financement dont vous avez besoin, quelles sont vos projections financières et quelles autorisations, concessions et autres documents il vous faut avoir. Ce business plan vous aidera à déterminer si votre idée d’entreprise doit être poursuivie ou non. C'est la meilleure façon de prendre du recul, d’appréhender votre idée de manière globale et de trouver des solutions aux problèmes qui pourraient se poser. En somme, c’est une vision à 360° que vous devez mettre en place pour vous lancer dans l’opérationnalisation du projet.

Bâtir son équipe
La bonne personne au bon poste! C’est là la clé de voûte d’une gestion RH efficace de votre startup. Pensez à couvrir tous les aspects de la startup que vous ne pouvez assurer personnellement. Ceci implique que votre équipe soit réduite au maximum, surtout durant les premières années, histoire de suivre pas à pas la croissance de votre startup. Néanmoins, votre équipe doit faire montre d’une forte motivation en interne pour garantir une création de valeur continue. Motivez vos collaborateurs afin qu’ils soient sur la même longueur d’onde, enthousiastes, mais surtout pour qu’ils apportent chaque jour des connaissances additionnelles.

L’accompagnement
En phase d’amorçage, tout startupeur a besoin d’orientation. C’est pour accompagner cette phase cruciale que beaucoup d’initiatives publiques et privées ont été lancées à destination des entrepreneurs. Baptisées couveuses, incubateurs, accélérateurs ou encore clusters, ces structures ont orienté une multitude de startups devenues, au fil des années, des success stories. Elles connaissent leurs contraintes et disposent des ressources nécessaires aux entrepreneurs pour bien démarrer leurs projets. Dans ce sens, la CCG, établissement de crédit assimilé qui contribue à donner une impulsion à l’initiative privée, s’est alliée à seize structures d’accompagnement qu’elle a labellisées. Il s’agit notamment de La Factory, Cluster Solaire, Numa, Réseau Entreprendre Maroc, R&D Maroc, Start Up Maroc, CE3M, CEED Maroc, Cluster Menara, Enactus, Endeavor, Groupe SOS Maroc (Bidaya), Happy Ventures, H Seven, Kluster CFCIM et Moroccan CISE. Ces structures accompagnent et aident les startups à développer leurs idées et à mettre en place leurs projets.

Financement
Se concentrer sur le développement de l’idée est important, mais il ne faut pas oublier de mettre des fonds de côté pour payer les charges de votre entreprise (aspect marketing et promotion, ressources humaines). Pour ce faire, l’autofinancement peut suffire. Sinon, il vous faudra faire appel à des partenaires et des investisseurs, ou encore recourir à un fonds de financement de startups. La CCG a également pensé à cet aspect. En tant qu’établissement financier public, elle est chargée d’une mission d’intérêt général qui consiste notamment à partager les risques avec les acteurs du secteur financier pour faciliter l’accès au financement. À travers son fonds Innov Invest, la CCG soutient les jeunes porteurs de projets et les entreprises nouvellement créées. Ainsi, les intéressés, dont la candidature a été validée par une structure labellisée par la CCG et qui sont en mesure de démontrer le potentiel et la faisabilité de leur projet, basé sur une idée innovante, peuvent aspirer à une aide financière de l’établissement. Les startupeurs en quête d’informations peuvent visiter le site web de la CCG: www.ccg.ma/innovation

Prototypage et lancement
Selon le secteur d’activité de la startup, le prototype revêt des formes et des sens différents. Il répond également à des attentes et besoins variés. Le prototype sert essentiellement à examiner des problématiques de conception, de positionnement sur un marché, d’écosystème interne, de communauté, de profil de clientèle, de modèle d’organisation et de nouveaux processus. Il vise également à évaluer les solutions envisageables. Il est donc conçu pour répondre aux questions suivantes: que peut faire l’objet ou l’artefact pour les clients/utilisateurs? Comment est-il utilisé? Comment peut-il être amélioré? Une fois le prototype réalisé et les problèmes résolus, la startup peut officiellement annoncer son lancement. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages