A lire aussi

22-08-2019 13:32

De la nécessité d’investir dans la jeunesse

La jeunesse constitue un potentiel considérable pour le développement d’un pays, à condition de se…
Rejoignez nous sur :
#MyStartup | En partenariat avec CCG

Dans l’objectif de soutenir les jeunes entrepreneurs de toutes les régions du Maroc et de promouvoir l’entrepreneuriat innovant dans le pays, la CCG a lancé le Fonds Innov Invest en octobre 2017. Ce dispositif de financement, étalé sur les cinq ans à venir, cible près de 300 projets innovants. Jeunes porteurs de projets, vous êtes servis! 

Innovation, innover, innovateur… Toute une famille de mots qui a imprégné le monde de l’entreprise et spécialement celui de l’entrepreneuriat. Un concept qui se définit comme «la faculté de créer de la valeur ajoutée à partir de ressources limitées, les exploiter afin de pouvoir répondre à une demande exprimée par les consommateurs». Dans ce sillage, toute l’importance réside dans la réussite d'un projet innovant qui ne relève pas nécessairement de la technologie, mais peut toucher à divers secteurs; citons entre autres l’agriculture, l’artisanat, le tourisme, la culture et l’éducation. Pour ce faire, un appui financier est toujours le bienvenu, surtout durant les premiers stades du projet.

Les priorités du Fonds Innov Invest
Étant donné que le Maroc mise de plus en plus sur l’innovation pour donner un coup de fouet à la création d’emplois, nombreux sont les efforts déployés par les pouvoirs publics pour soutenir les entrepreneurs à ce niveau. La CCG (Crédit-Capital-Garantie), en l’occurrence, a lancé le Fonds Innov Invest, offrant des opportunités concrètes en termes d’appui, d’accompagnement et de financement des startups innovantes. Cette initiative ô combien importante pour cette catégorie d’entrepreneurs trace des objectifs ambitieux couvrant les aspects de la valeur ajoutée et de la création d’emplois. Force est de rappeler à ce titre que le royaume, afin de garantir son émergence et suivre la tendance mondiale, a pour principale priorité de créer tout un écosystème d’entreprises innovantes et de déclencher une réelle dynamique économique. C’est dans ce cadre que la CCG a minutieusement sélectionné les acteurs principaux du Fonds Innov Invest, en intégrant dans cet ambitieux projet les gestionnaires de fonds, les investisseurs institutionnels et les structures d’accompagnement labellisées. Au total, un montant de 700 MDH est prêt a être engagé pour faciliter le lancement et le développement des startups innovantes sur une période de cinq ans. De cette somme, la CCG apporte 300 MDH, qui s’ajoutent aux 400 MDH émanant d'investisseurs nationaux et étrangers, avec la possibilité que ce montant soit revu à la hausse si d’autres investisseurs rejoignaient le tour de table. La Banque mondiale n’est pas en reste. Elle soutient aussi cette initiative à travers un prêt accordé à l’État.

La CCG propose donc aux porteurs de projets des solutions visant leur accompagnement, de la phase de conception de leur idée à sa réalisation. Ces solutions se présentent soit sous forme de soutiens financiers, soit de prêts, voire même de prises de participation dans le capital des startups. La première solution est Innov Idea, qui se présente comme une aide financière de 100.000 DH. Cette somme peut s’élever à 200.000 DH si la startup est portée par deux associés ou plus. Ce financement permet d’accompagner le projet dans sa phase de démarrage en couvrant des charges de type location du local, prototypage, formations et transport. La deuxième solution est Innov Start, prêt d’honneur sans intérêts et sans sûretés, qui s’élève à 250.000 DH et peut atteindre 500.000 DH en cas d’associés multiples. Ce deuxième cas de financement vise à couvrir des dépenses comme le prototypage et le business model.

Alliances stratégiques
Afin de profiter de ces deux types de financement, la CCG s’est alliée à une dizaine d’organismes d’accompagnement qu’elle a labellisés. Il s’agit notamment de La Factory, Cluster Solaire, Numa, Réseau Entreprendre Maroc, R&D Maroc, Start Up Maroc, CE3M, CEED Maroc, Cluster Menara,Enactus, Endeavor, Groupe SOS Maroc (Bidaya), Happy Ventures, H Seven, Kluster CFCIM et Moroccan CISE. Ces structures portent donc le label prédéfini par la CCG et sont chargées de traiter directement avec les startups, en vue de les accompagner et les aider à développer leurs idées et mettre en place leurs projets, puisqu’en matière d’innovation, il est primordial d’être guidé par des spécialistes. Ainsi, ces structures labellisées par la CCG lancent des appels à projets et des concours afin de sélectionner les meilleurs candidats qui pourront ensuite bénéficier de l’accompagnement et du financement. Outre Innov Idea et Innov Start, d’autres types d’aide financière s’imposent si le projet est déjà amorcé et a besoin de financements importants. Dans ce cas, l’entrepreneur peut prétendre à la participation d’investisseurs dans le capital de sa startup. Ceux-ci vont non seulement pourvoir des fonds, qui varient entre 2 et 20 MDH selon l’étape d’avancement du projet, mais aussi l’expertise du startupeur en question. Pour en profiter, l’entrepreneur doit contacter l’une des sociétés de gestion de fonds d’investissement spécialisées dans le financement des startups innovantes qui va étudier la faisabilité de son projet. Ces sociétés partenaires de la CCG sont en l’occurrence Azur Partners, Global Nexus, SEAF et MITC Capital. Par ailleurs, la CCG propose un autre produit dénommé Innov Risk. Ce dernier concerne les startups qui sont déjà en phase d’amorçage et qui ont pu bénéficier d’un financement auprès des investisseurs, mais qui ont besoin de liquidités supplémentaires pour financer leurs exigences en termes de trésorerie et leurs coûts d’investissement complémentaires ou leurs charges en matière de stratégie marketing. Innov Risk se présente donc sous forme d’une avance remboursable d’une valeur de 2 MDH. Enfin, la dernière solution proposée est Innov Dev. Elle vise les startups qui entament leur phase de croissance, ayant déjà acquis des financements, mais qui cherchent encore à couvrir des besoins d’investissement ou d’exploitation. Ce prêt participatif peut donc renforcer leur capital à hauteur de 3 MDH. Les startupeurs en quête de plus d’informations peuvent visiter le site web de la CCG: www.ccg.ma/innovation 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages