A lire aussi

22-11-2017 18:31

Travail : Public/privé, raisons et sentiments

La question est éternelle : travailler au secteur public ou secteur privé ?. Signe de la mutation…
Rejoignez nous sur :

Le verdict est tombé : la Commission d’aide à l'organisation des festivals cinématographiques a décidé de soutenir 31 festivals et manifestations pour un montant total de 9,905 MDH. Coulisses.

C’est ce 17 et 18 juillet que s’est tenue la deuxième session de la Commission d'aide à l'organisation des festivals cinématographiques au Maroc qui a débloqué 9,905 MDH pour soutenir 31 festivals. Présidée par Mohamed Mustapha Kabbaj, cette commission a tenu sa deuxième session au siège du Centre cinématographique marocain (CCM) en présence des membres de ladite commission, composée de Souad Rezouk, Fouad ali, Driss Jaidi, abdelilah Tahani, Saad Chraibi, Hassan El Moutaki, Mohamed Kheraz et Hicham Syabri.

Part du lion pour…
Après plusieurs échanges et l'étude de pas moins de 38 dossiers, c’est le Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger pour sa 15e édition et le Festival du film documentaire sur la culture, l'histoire et l'espace sahraoui hassani pour sa 3e édition qui s'accaparent les sommes les plus élevées parmi les aides accordées avec 2 MDH chacun. Une importance accordée à la jeunesse et une jolie revanche lorsque l’on sait que deux festivals de courts métrages ont été annulés l’année dernière : le Festival du court-métrage de Rabat reporté à 2017 et le Prix cinécole du Festival international du film de Marrakech. Le court métrage reste un passage obligé pour réussir un long-métrage et une mine d’or pour la découverte des réalisateurs de demain. Quant au film documentaire, il pâtit également d'un manque de visibilité à l’image du Festival international du film animalier et de l'environnement de Rabat également annulé l’année dernière. L’Afrique et les femmes sont les deuxièmes sur le podium avec la 20e édition du Festival du cinéma africain de Khouribga et la 11e édition du Festival international du film des femmes de Salé qui ont bénéficié de 1,2 MDH chacun. Le Festival international du cinéma d'auteur de Rabat a empoché la somme d'1,1 MDH.

Les autres manifestations…
Avec un grand absent cette année qu’est le Festival international du film de Marrakech, reporté à 2018, la commission a réparti les budgets entre les manifestations majeures et mineures mais tout aussi importantes. Le reste des aides est réparti sur plusieurs autres manifestations cinématographiques, à savoir le Festival cinéma et migration avec 280.000 DH, le Festival international du cinéma et mémoire commune à Nador avec 250.000 DH, le Festival international du film transsaharien à Zagora avec 200.000 DH, le Festival du métrage marocain de Rabat qui revient cette année et qui bénéficie de 150.000 DH. La Commission a également décidé de soutenir quelques manifestations en injectant 100.000 DH pour chacune d’entre elles, à savoir le Festival ciné plage Harhoura de Rabat, le Festival Oued Noun du cinéma de Guelmim, le Festival universitaire international du cinéma des jeunes d'Ouarzazate, le Festival national du film amateurs de Settat et l'Université d'été du cinéma à Casablanca. Quand au Festival du cinéma des peuples d'Imouzzer Kandar et au Festival international des écoles de cinéma de Tétouan, ils ont profité d'une aide de 80.000 DH chacun. Selon le communiqué, un montant de 75.000 DH est octroyé au Festival international du film de Tanger alors que le Festival Europe-Orient du film documentaire, les Journées cinématographes des Doukkala et le Festival international du film de Khouribga ont bénéficié de 70.000 DH chacun. 60.000 DH ont été déboursés au profit du Festival de la Kasbah du court-métrage d'Ouarzazate, du Festival méditerranéen de cinéma et immigration d'Oujda et du Festival Tanjazoom du cinéma social. Enfin une enveloppe de 50.000 DH a été accordée à chacun de ces festivals : le Festival international du film pour l'enfance et la jeunesse de Chefchaouen, la Rencontre cinématographique de Benslimane, le Festival international du cinéma et de la mer de Mirleft, le Festival du cinéma de Saïdia, la Rencontre cinématographique de Mechraa Belksiri, la Rencontre cinématographique de Meknès du court-métrage, le Festival cèdre universel du court-métrage (Azrou/Ifrane) et le Festival national Biougra du cinéma des jeunes.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages