A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Nick Jonas, Chanteur et compositeur

Après avoir fait rêver toute une génération, les Jonas Brothers se séparent en 2013 et Nick, le benjamin de la bande, poursuit la route en solo. À  24 ans, le musicien-auteur-compositeur-acteur possède à son actif trois albums et une déjà une belle carrière.  Il sera le 18 mai, sur la scène de l’OLM Soussi, dans le cadre du festival Mawazine. Un rendez-vous qu’il attend avec impatience, explique-t-il dans une interview réalisée par téléphone.  

Les Inspirations ÉCO : Quel est votre sentiment, à quelques jours de votre concert au Maroc?  
Nick Jonas : C'est la première fois que je viens au Maroc. Je suis vraiment content de venir et de découvrir ce pays. J’ai même hâte! J’ai des amis marocains qui m’en parlent beaucoup, qui n’arrêtent pas de me dire que la nourriture est excellente, que l’ambiance est chaleureuse, qu’il y a beaucoup d’amour. Je reçois d’ailleurs beaucoup d’amour de fans marocains, et je n’ai vraiment qu’une hâte: c’est de les rencontrer et de jouer pour eux…

Comment vous préparez-vous   pour ce concert  ?
Pour chaque concert, il faut se surpasser, donner tout ce qu’on a et donner aux fans ce qu’ils sont venus voir, ce qu’ils attendent de soi et même plus. Je travaille avec toute mon équipe et mes musiciens afin de mettre sur pied un concert spécial et unique pour mes fans marocains. Du visuel au sonore, le spectacle sera, je l’espère, complet. On va tout faire pour que le concert soit spécial, que les gens s’en souviennent. Je veux que mon concert au Maroc soit inoubliable!

Sera-ce un concert de la tournée «Last Year Was Complicated», ou allez-vous jouer des titres des premiers albums  ?
Je suis à un moment de ma carrière où j’ai trois albums, où je suis encore en train de créer. Je vais essayer de combiner les trois, de proposer aux gens qui me suivent les chansons qu’ils aiment écouter, qu’ils ont aimé écouter. Je veux les surprendre avec de nouvelles chansons aussi. J’ai hâte de leur faire découvrir certaines nouveautés, les nouvelles chansons que j’ai composées. J’espère qu’eux aussi ont hâte…

Que s’est-il passé entre l’album «Nick Jonas» et «Last Year Was Complicated»?
J’ai vécu une rupture, une importante rupture amoureuse. Du coup, j’ai beaucoup écrit sur cela, à cette période-là de ma vie. J’en avais besoin, c’était une sorte d'exutoire. J’avais besoin d’être honnête avec moi-même, d’écrire sur ce que je ressentais et je ne pense pas qu’il y ait du mal à cela ou qu’il faille avoir honte de ses sentiments, au contraire. «Last Year Was Complicated», c’est cela. C’est dire aux gens combien cette année-là a été difficile et pourquoi. Aujourd’hui, je vois plus clair, je me sens mieux vis-à-vis de moi-même et de ce qui s’est passé. Cela est en partie dû à ce travail que j’ai fait sur moi-même.

En parlant de relation, comment avez-vous décidé de troquer le cocon d’un trio qui marchait pour l’aventure inconnue d’une carrière solo?
Ma relation avec mes frères n’a jamais changé. Nous sommes toujours aussi proches. Nous avons été un trio pendant tellement longtemps qu’à un moment, j’ai ressenti le besoin de créer seul, de quitter le cocon familial. Et ma famille l’a compris, mes frères ont été les premiers à m’encourager. Et j’ai vécu les plus belles années de ma vie! Ce n’était pas une décision facile, mais j’en ai ressenti le besoin. Il y a maintenant 12 ans que je fais de la musique. J'avais besoin de me renouveler.   

Justement, qu’est-ce que cette expérience de trio a apporté au musicien et à la personne que vous êtes?
L’authenticité, je pense. Être dans un trio avec ses frères, c’est apprendre à être ensemble, certes, mais aussi à cultiver sa différence. Cela m’a appris à être capable de prendre des risques et de les assumer aussi. Ce n’est pas chose aisée de savoir exactement vers où on veut aller et ce que l’on veut. J’ai eu cette chance de construire des choses et de bâtir une base avec mes frères qui m’aide encore aujourd’hui dans ma carrière solo. Je ne fais que commencer, j’ai tellement de choses à prouver…

Vous êtes acteur, auteur, compositeur et multi-instrumentiste. D’où vous vient l’inspiration?
Du travail, encore et toujours. J’ai beaucoup d’années de travail derrière moi. J’ai beaucoup travaillé, répété, écrit, composé. On ne faisait que cela avec mes frères, d’ailleurs. On passait notre temps à créer. Je m’inspire de mes rencontres, des gens avec lesquels je travaille, je collabore, que je rencontre tout simplement. Je m’inspire de tout, de mon entourage, de mon quotidien.

Et le prochain album?
Je travaille déjà dessus, j’écris tout le temps, j’essaie des choses. J’espère qu’il plaira à mes fans car ce sera encore quelque chose de différent, une autre facette de moi…

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages