A lire aussi

20-09-2017 10:05

Trafic aérien : Une hausse de plus de 11,5% à fin août

Selon l'Office national des aéroports (ONDA), le trafic dans l'ensemble des aéroports du royaume a…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Weekend

Elle a la fibre artistique, le goût pour la mode et pour l’art en général puisqu’elle a su transformer un simple défilé en un show grandiose. Kenza Cheddadi a rêvé du Casa Fashion Show il y a 5 ans et elle l’a fait. Aujourd’hui, l’événement est devenu un rendez-vous incontournable du calendrier artistique marocain. Coulisses.

Entre deux romans, Kenza Cheddadi se permet de créer un événement qui est devenu incontournable. Depuis 5 ans, le Casa Fashion Show met en avant les grandes marques et celles en devenir, en laissant la part belle aux jeunes créateurs marocains tout en proposant un chant de danse et de musique. Patrick Fiori, Jennifer, Louane ou encore Slimane se sont relayés au Casa Fashion Show depuis 5 ans et c’est au tour de Garou et d'Amir, entre autres, d’être à la tête de l’affiche ce 15 avril au Sofitel de Casablanca.

Une showgirl discrète…
En créant l’événement «in» de l’année, Kenza Cheddadi n’aime pas les feux des projecteurs et demeure discrète. Née de sa passion pour la mode et la télévision, le projet de créer un rendez-vous pour la mode et la femme marocaine libre est né il y a 5 ans d’un déclic presque par hasard. «L’idée du Casa Fashion Show m’est venue il y a plus de 5 ans à la suite d’une conversation anodine avec ma sœur Loubna, elle même passionnée de mode…Puis une rencontre avec l’ex-directeur général du Sofitel Casablanca m’a permis de lancer ce projet dans la précipitation la plus absolue en juin 2012. Depuis l’événement a gagné ses titres de noblesse et s’efforce de murir d’une édition à l’autre», confie la fashionista qui avoue avoir eu deux passions dans la vie : l’écriture et la télévision.

En effet, Kenza Cheddadi a à son actif deux romans entre 2013 et 2014 : «Mirages casablancais» (Afrique Orient) et «Le destin de Chadia» (Mon petit éditeur). «J’ai également travaillé chez TF1 après mes années d’étude à l’Essec : ce fut sans doute l’un de mes plus merveilleux souvenirs parisiens…La passion de la mode m’est venue tardivement à Paris de manière tout aussi naturelle que foudroyante». Foudroyante mais comme rattrapée par le destin. Durant ces huit années d’études dans la capitale de la mode et de la sophistication: Paris, elle puise dans la magie parisienne et y prend goût. «La passion de la mode m’est venue tardivement et de façon latente, durant mes 8 années d’étude à Paris…J’ai toujours été fascinée par la Ville Lumière et par le look incroyablement subtil et sobre de la Parisienne : une allure faussement négligée, un juste milieu entre le décontracté et le chic, une touche authentique de glamour. La parisienne évite à tout prix le bling bling et mise sur un côté naturel étudié. J’aime cette approche et m’efforce moi-même de la cultiver», continue celle qui trouve une complémentarité dans la mode et l’écriture. Celle qui trouve en effet que la mode exalte et que l’écriture apaise aime jongler entre ses deux casquettes, parfois même les combiner. C’est même ce qu’elle tente de faire au Casa Fashion Show, en s’efforçant de véhiculer des messages de paix et de tolérance, de promouvoir la femme marocaine et de soutenir une association qui lui tient particulièrement à cœur : «Les bonnes oeuvres du cœur», dont la vocation est de sauver des bébés cardiaques issus des familles défavorisées marocaines. Elle a elle même perdu son père des suites d’un incident cardiaque foudroyant il y a 3 ans. «Via l’écriture, je tente aussi d’extraire «la substantifique moelle» de ce beau rendez-vous mode qu’est le Casa Fashion Show !»

…qui fait le show de la mode à Casa !
Célébrer le 10e art de façon grandiose, conviviale et chaleureuse, c’est ce que tente de réaliser Kenza Cheddadi avec le Casa Fashion Show. Après 5 ans, l’événement rend hommage à la haute couture internationale au Maroc avec une «ferveur orientale» tout en célébrant la danse et la musique et notamment grâce au directeur artistique de l’événement, notamment chorégraphe de «Danse avec les Stars», «The Voice France», «Les NRJ Music Awards» et d’artistes de grande renommée à l’instar de Matt Pokora ou encore Shy’m : Hakim Ghorab. «Il n’y a pas réellement de règle.

Le choix des marques et des créateurs peut naître d’une rencontre, d’un coup de cœur, d’une série mode qui a marqué les esprits…L’idée étant de mettre en avant sur le podium les créateurs et marques les plus prisés par le public marocain ou ceux qui seraient amenés à le devenir», continue l’initiatrice du Casa Fashion Show qui confie que c’est un travail de longue haleine qui nécessite au moins 6 mois de préparation : de la gestion des partenariats en passant par la sélection des marques et des looks, le casting des mannequins, le choix des personnalités, la gestion des relations presse : «Je dirai que les clés de la réussite sont la persévérance, l’organisation, le relationnel et surtout la passion du métier !». Une persévérance et une passion du métier qui ont fini par payer puisque l’événement se permet des têtes d’affiche de la scène française à chaque fois. «Les débuts furent difficiles…Il a fallu solliciter, convaincre, rassurer… Mais je dirai que le travail sérieux paie. Au fur et à mesure que l’événement gagne en notoriété et en qualité, les stars se prêtent volontiers au jeu de la Fashion Week casablancaise et se plaisent à promouvoir la femme marocaine citoyenne du monde !», révèle celle dont l’enjeu est avant tout de concevoir un événement mode de haute qualité et de promouvoir Casablanca en tant que plateforme incontournable de la mode en Afrique. Avec de nombreuses retombées sur les médias internationaux, à l’instar de M6 Télévision, Paris Patch, Gala, Jeune Afrique, l’Express France ou encore Pure People, elle semble avoir, en partie, atteint ses objectifs. «Ceci dit, l’événement est très onéreux et nécessite de vrais partenariats, solides et étalés sur la durée. Je vous laisse deviner tous les efforts et la persévérance que cela suppose, en particulier par les temps qui courent et en tant que jeune femme entrepreneur. J’en profite pour remercier à ce titre mes sponsors officiels 2017 qui ont investi sur ce projet et sur sa réussite : Sofitel, Risma, Air France, Smeia Jaguar, Groupe Jamai, Sidi Ali, Samsung, Lesieur Cristal, Maison d’Asa, Uprint ou encore Ebertec». Un événement qui semble commencer à atteindre son rythme de croisière, mais a réellement besoin que les acteurs économiques s’impliquent davantage, en osant le pari fou d’une Fashion Week made in Morocco selon Kenza Cheddadi. En attendant, cette saison, le Casa Fashion Show rendra hommage au «Maroc des lumières». «Celui de l’espoir et de la tolérance où la femme brille non seulement par sa classe universelle mais aussi et surtout par sa culture et son ouverture d’esprit. Elle brillera triplement durant cette douce saison estivale puisqu’elle optera pour des silhouettes à tendance eighties, mêlant coupes asymétriques, teintes délurées et aura rétro-futuriste». Le show comptera sur la participation du grand Garou, parrain de cette 10e saison. Amir, double vainqueur des Nrj Music Awards 2016, Camille Lou et le top model espagnol Lourdes Coteron, qui fouleront le catwalk en tant que mannequins vedettes, vêtues de pièces d’exception signées Pierre Balmain, Maria Lucia Hohan, Etro, Just Cavalli, Jitrois, Said Mahrouf, Versace, Christophe Guillarmé ou encore Hôtel Particulier.

Les créatrices Soraya Zagury et Caroline Chocron fusionneront quant à elles leurs talents pour proposer une collection de jeans/corsets absolument décapante ! Le show comptera enfin sur la participation des MP’S de Matt Pokora en tant que danseuses, de l’ex-Miss France Valérie Bègue, du couple Alia Chergui et Ali Suna et d'Ophélie Meunier, célèbre animatrice de M6 Télévision, invitée d’honneur de cette 10e édition. Rien que cela ! L’événement parfois critiqué fait son bout de chemin et prouve que le travail et la rigueur finissent par payer.

Kenza Cheddadi signe une nouveauté pour la 10e édition, avec un nouveau rendez-vous cette année : le «Thé à la Mode by Casa Fashion Show» qui se tiendra dimanche 16 avril après-midi. Le concept étant d’allier au service du thé à l’anglaise une rencontre mode inédite, mêlant exposition/vente de pièces iconiques du défilé, bijoux et produits beauté à des prix exceptionnels ainsi qu’une rencontre/échange avec une à deux personnalités phares de l’événement. La fashioniesta ne compte pas s’arrêter là. Elle a de grandes ambitions pour le Casa Fashion Show : «J’aimerais que cet événement devienne un rendez-vous mode incontournable, étalé sur 2-3 jours, à l’instar d’une vraie Fashion Week. Qu’il devienne un réel berceau de talent, de créativité et de rayonnement culturel». À la bonne heure ! 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages