A lire aussi

17-09-2018 10:21

Aquaculture. Le cahier des charges type validé

Une nouvelle décision émanant du département de la Pêche approuve le modèle-type du cahier des…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Weekend
Stephane Plaza, agent immobilier et animateur TV

Il est l’expert immobilier le plus connu de l’Hexagone et il a réussi à remettre ce métier à la mode. Rencontre avec l’animateur phare de M6, Stéphane Plaza, en escale à Casablanca pour réaménager la villa témoin du projet Villa des prés aux côtés de son architecte d’intérieur, Emmanuelle Rivassoux.

Les Inspirations ÉCO : Qu’est-ce qui vous a convaincu d’accepter de soutenir ce projet ?
Stéphane Plaza : Il faut savoir que j’aime le Maroc. Et le fait d’aimer le pays m’a motivé à me déplacer, ensuite cela reste de l’immobilier et l’immobilier, quoi qu'il arrive, me captive. Ensuite le projet m’a tout de suite intéressé, un concept de Villa des prés à 20 minutes de Casablanca, qui mélange les logements sociaux, les gens un peu moins aisés avec les gens un peu plus aisés. J’ai beaucoup aimé tout ce qui est espace vert. On est à une époque où il faut faire attention à tout ce qui est écologie, je trouvais cela intéressant, avoir un espace agréable pour les enfants, pour le regard. Et puis aussi, il y a toutes ces questions d’intérieur, de voir comment trouver des solutions comme avec la climatisation qui est très présente au Maroc, c’est pratique et utile mais visuellement je n’aime pas trop cela. Et avant de dire oui à l’aventure, il a fallu une osmose avec l’équipe avant de dire oui…

Comment se prépare-t-on pour un projet loin de sa propre culture ?
On est venu début septembre, pour mesurer toutes les pièces, Emmanuelle est restée plus longtemps. On a travaillé avec Emmanuelle depuis Paris et je l’ai envoyée à Casablanca quelquefois pour continuer seule. C’est un travail d’équipe, je n’aurai pas pu faire grand-chose seul. Il fallait s’imprégner de la culture marocaine, se demander quelles couleurs les Marocains préfèrent. On a remarqué que c’était un peu le jaune, un peu l’orange, les couleurs assez chaudes alors qu’en France on préfère les couleurs assez froides. Et puis il s’agissait de mélanger les cultures. Casser un peu les salons marocains même si, dans une maison, il faut en garder quelques-uns, de laisser et ils ont bien raison, le bidet car en France on l’enlève, tout cela est important. C’est important de rester ouvert et de ne pas faire quelque chose qui plaise à Stéphane Plaza. Il est important de se poser la question : à qui s’adresse-t-on ? Comment plaire ? Et tout faire pour que ce soit joli.

Qu’est-ce qu'un bon agent immobilier ?
Il faut beaucoup travailler et ne pas être susceptible. Il faut aimer le métier et être né pour cela. Il faut surtout aimer les gens. J’ai la chance d’être un autodidacte de l’immobilier, j’ai beaucoup travaillé là-dedans. J’ai toujours dit que je pouvais un jour arrêter la télévision mais je ne me vois pas arrêter l’immobilier ! j’aime les projets qui me challengent, les nouveaux défis. Comme ce projet de Villa des prés ! Je suis vraiment un passionné de l’immobilier. Il faut vraiment aimer ce que l’on fait, être passionné…

Vous avez réussi à rendre le métier d’agent immobilier sexy, beaucoup de jeunes pensent à suivre le même chemin. Est-ce que vous vous en rendez compte sur le terrain ?
Je ne sais pas si je l’ai rendu sexy mais en tout cas je l’ai rendu accessible et convivial. J’ai un peu rendu ses lettres de noblesse à ce métier qui était un peu décrié, un métier que j’adore.

Ne deviens pas star de la télévision, agent immobilier qui veut. Est-ce que c’est le théâtre qui vous a donné cette liberté, cette dimension ?
Je ne sais pas mais en tout cas, le théâtre m’a donné cette chose exceptionnelle qui est l’écoute. On se rend compte que beaucoup de personnes n’écoutent pas. L’écoute donne tellement de renseignements sur une personne et nous permet de mieux l’aider, l’orienter. Même si on a des idées en tête, l’écoute permet de modifier ses idées, d’aller sur le bon chemin et trouver le bon projet. Le théâtre m’a beaucoup apporté, comme mes accidents m’ont apporté quelque chose, comme le sport m’a apporté quelque chose, mes parents et surtout ma maman à qui je pense tous les jours, qui m’a donné la meilleure des éducations basée sur le respect de l’autre.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris en venant ici, au Maroc ?
Ce qui m’a le plus surpris, ce sont les 2h30 que j’ai mis à rejoindre mon restaurant le soir du match de qualification de la Coupe du monde. L’effervescence était tellement grande qu’elle m’a fait penser à la Coupe du monde 98 quand la France avait gagné ! Alors que c’était une qualification. J’espère sincèrement et je suis sûr que le Maroc gagnera en Russie. Je vais vous dire, même si la France perdait contre le Maroc en Russie, j’en serai heureux…

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages