A lire aussi

24-07-2017 14:51

Qui paye les Casques bleus marocains ?

Selon l’Organisation des Nations Unies, le budget des opérations de maintien de la paix dans le…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Weekend

Pour sa collection Printemps-Été, Karim Tassi mise sur l’exotisme et les couleurs de l’Afrique avec «Pink Safari». Coulisses.

Entre couleurs flamboyantes et fraîcheur en misant sur les volumes et les coupes asymétriques, le créateur Karim Tassi offre un voyage en Afrique avec sa nouvelle collection Printemps/Été baptisée Pink Safari. En partenariat avec le Casablanca Hotel, Tassi propose, à travers cette collection, de miser sur la beauté de l’Afrique dans toute sa splendeur, ses richesses esthétiques naturelles, chargées d’histoire et de culture.

Le designer Karim Tassi démontre que sur le podium, les imprimés se mélangent dans des tons de terre, là où les imprimés de fleurs transportent tous les sens vers une atmosphère de fraîcheur estivale. «Les coloris kaki et les imprimés militaires s’entrelacent dans un ballet subtil de matières, rythmé de couleurs vives: du rouge au fuchsia en passant par le jaune… Le pantalon large et court arrive en grande pompe et se met dans tous ses états: satin, crêpe, shantung», confie le créateur.

Le style urbain s’y intégre aisément avec les lins gris qui se marient aux guipures, ou encore aux dentelles blanches. La collection présente aussi le selham en habit d’apparat, protecteur des grands vents, jouant la pluralité entre couleurs, matières et longueurs. Il joue avec la savane, le monde tzigane et la superposition. L’ambiance Afrique appelle à l’audace et aux mélanges osés. Les sacs «Arty» prennent des allures de véritables œuvres plastiques peintes à la main. La peinture sur soie revient désormais chaque saison, agrémentée du masque africain mis à l’honneur dans cette collection Printemps-Été 2017.

Cette édition de la collection Tassi revêt aussi une dimension solidaire à travers le soutien de l’Association «Bab Rayan» d’aide à l’enfance, en mettant à sa disposition un caftan d’une valeur de 50.000 DH, réalisé à partir du bazin, matière originaire du Mali. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages