A lire aussi

25-07-2017 17:53

26-07-2017

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Épargne & Invest

Au titre de l’exercice 2016, les dividendes distribués par les sociétés cotées ont totalisé 21,12 MMDH, un niveau en hausse de 5,44%, grâce en partie à l’introduction en Bourse de Marsa Maroc.

P lus de 21,2 MMDH. C’est le montant total qu’empocheront les actionnaires des sociétés cotées en Bourse au titre de l’exercice 2016. Un montant en hausse de 5,44% par rapport à celui distribué au titre de l’exercice 2015 et qui s’élevait à 20,03 MMDH, ce montant n’est toutefois distribué que par 57 sociétés, les 18 restantes ne comptant pas distribuer de dividendes en raison de leurs performances, pour la plupart négatives. Il faut dire que l’introduction en Bourse de Marsa Maroc le 19 juillet 2016 et sa décision de distribuer un dividende unitaire de 8 DH a permis d’injecter dans la masse des dividendes un montant de 587,16 MDH. Néanmoins, le montant de dividendes le plus important reste celui distribué par Maroc Telecom qui s’élève à 5,59 MMDH, soit un dividende unitaire de 6,36%. Il faut dire aussi que l’opérateur téléphonique adopte une politique de distribution assez généreuse depuis quelques années. Le payout ou le niveau distribué rapporté au résultat net se fixe à 99,88%, soit quasiment la totalité du bénéfice. L’autre société cotée qui a fortement contribué à cette hausse des dividendes n'est autre qu'Attijariwafa bank qui a distribué un total de 2,44 MMDH, LafargeHolcim Maroc qui a distribué 1,54 MMDH et la BCP qui a distribué 1,09 MMDH. Ces quatre valeurs cumulent d’ailleurs plus de la moitié de la masse des dividendes, soit exactement 50,52%.

Des payout supérieurs à 100%
Si ces masses de dividendes en valeur absolue sont les plus importantes, il faut souligner que la générosité des sociétés se mesure aussi et surtout par le niveau distribué rapporté au résultat net (payout). En effet, au moment où certaines sociétés se limitent à distribuer une partie du résultat net réalisé au terme de l’année, d’autres puisent aussi dans les réserves pour bonifier les dividendes faisant passer le payout, qui correspond à 100% quand la société choisit de distribuer la totalité de son résultat net, au-delà des 100%. Durant cette année, ce sont 8 sociétés cotées qui ont fait ce choix. À leur tête, on retrouve Aluminium du Maroc qui affiche un payout de 204,18%. Elle est suivie de Promopharm avec un taux de distribution de 169,69%. Auto Hall qui distribue un dividende exceptionnel de 2,5 DH par action en plus du dividende normal de 3,5 DH par action affiche un payout de 154,22%. BMCI la talonne de près avec un payout de 153,43%. Centrale Danone arrive en cinquième position avec un taux de distribution de 135,71%. Lydec est aussi généreuse avec un taux de 112,53%. Marsa Maroc, elle, affiche un taux de 101,25 tandis qu’Agma Lahlou Tazi qui clôt ce podium affiche un taux de 100,75%.

Une générosité «exceptionnelle»
Hormis Auto Hall qui distribue un dividende exceptionnel, seule CTM fait aussi pareil. Grâce à des performances en hausse la société a décidé de verser à ses actionnaires un dividende normal de 32 DH majoré d’un dividende exceptionnel de 13 DH. Le transporteur de voyageurs n’est pas à son premier geste vis-à-vis des actionnaires. L’année dernière, CTM avait aussi distribué un dividende exceptionnel de 11 DH au titre de l’exercice 2015. Auto Hall pour sa part, reconduit plutôt une pratique relative à l’exercice 2014. En effet, en 2015 le concessionnaire automobile a distribué un dividende unitaire exceptionnel relatif à l’exercice 2014. En 2016, Auto Hall, dans le cadre de son augmentation de capital, a offert à ses actionnaires la possibilité de transformer ces dividendes de 2014 en actions. La souscription fut réservée aux détenteurs d’actions Auto Hall à la veille du détachement du dividende exceptionnel. L'augmentation de capital a porté sur un maximum de 1.299.130 actions émises à un prix de souscription de 92,6 DH par action dont une prime d'émission de 82,6 DH par action. Le montant de l’opération s’est élevé à 120,29 MDH.

Des rendements faibles
Toutefois, le rendement des dividendes demeure faible. La moyenne en effet des rendements du marché est de 4,75%. Quant au classement, il change radicalement. Le rendement de dividendes le plus important est celui offert par Promopharm qui s’élève à 12,23% et par Microdata dont le niveau est de 11,01%. Deux valeurs offrent un rendement de dividendes autour de 8% (8,5% pour Eqdom et 8,2% pour BMCI). Deux autres valeurs offrent un rendement de dividendes autour de 7% (7,9% pour Agma-Lahlou Tazi et 7,39% pour CTM). Les sociétés offrant un dividend yield proche de 6% sont au nombre de 7. Celles offrant un dividend yield proche de 5% sont au nombre de 10 tandis que 11 sociétés offrent un dividend yield proche de 4%. 8 sociétés offrent un dividend yield proche de 3%, mais le nombre le plus important est celui correspondant au taux de rendement de 2%. 12 sociétés offrent un dividend yield proche de ce taux. Enfin, trois sociétés clôturent la liste des dividend yields offrant des rendements avoisinant 1%. Il s’agit en l’occurrence de Résidences Dar Saada qui offre un taux de rendement de 1,86%, d’Unimer avec 1,69% et de Centrale Danone avec 1,39%. Pour certains analystes, ces niveaux sont faibles pour justifier une orientation des investisseurs vers les actions. Il faudra donc attendre la fin de l’année pour savoir quel sens prendra le marché boursier.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages