A lire aussi

15-11-2017 14:13

PSA : Une nouvelle feuille de route pour Opel

Opel/Vauxhall a présenté «PACE!», son nouveau plan de relance. Une stratégie qui prévoit notamment…
Rejoignez nous sur :

Marché Actions
À l’aube de la période de publication des résultats semestriels des sociétés de la cote, une course aux valeurs à bonnes perspectives de croissance a démarré sur le marché boursier. Dans ce contexte, les principaux indices du marché renouent avec la hausse. Le MASI parvient ainsi à boucler la semaine sur une hausse de 1,65% à 12.602 points. Idem pour le MADEX, qui grimpe de 1,73% à 10.309 points. Compte tenu de cela, la performance sur l’année de ces deux principaux indices remonte à 8,23% et 7,99% respectivement. Les volumes échangés progressent, bien qu’ils se situent encore en dessous de la moyenne annuelle. Au total, le marché central génère un flux quotidien moyen de 129 MDH. Côté variations, IB MAROC s’adjuge la plus haute marche du podium, avec une performance de 32,45% à 190 DH. Arrive ensuite Zellidja, qui s’approprie 11,77% à 144,85 DH. À l’autre bout du classement, Promopharm se déleste de 5,81% à 1.525 DH et DLM lâche 4,20% à 168,6 DH.

Marché Monétaire
Au cours de cette semaine, le marché monétaire est resté globalement excédentaire. Le retour progressif des réserves internationales nettes (RIN), combiné à la présence de BAM et du Trésor, ont pu atténuer -voire même neutraliser- l’effet restrictif de la circulation fiduciaire. En chiffres, l’encours des RIN suit, depuis le mois de juillet, un trend haussier et dépasse les 215 MMDH. BAM a injecté 3,2 MMDH additionnels dans le circuit au moment où l’argentier du royaume a procédé à des placements quotidiens moyens de 4,5 MMDH. En termes de taux, et étant donné l’absence de pressions sur le cash, le taux repo s’est stabilisé à 2,20% tandis que le TMP interbancaire a traité en moyenne à 2,29%.

Marché obligataire
Au titre de cette deuxième séance à règlement en septembre, le Trésor se contente de retenir un montant de 1 MMDH. Les investisseurs ont, de leur côté, manifesté une demande modeste se limitant à 4,7 MMDH. Cette dernière a été majoritairement orientée vers le 2 ans et le 52 semaines qui ont capté la quasi-totalité des soumissions (94%). Allant dans le sens de la demande, le Trésor s’est exclusivement financé sur ces deux maturités. Dans le détail, il a retenu 500 MDH sur le 52 semaines à 2,37% et 500 MDH sur le 2 ans à 2,47%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages