A lire aussi

17-08-2017 17:10

Hamid Chabat lâché par ses derniers lieutenants

Le chemin est désormais balisé pour Nizar Baraka dans sa marche vers le sommet de la hiérarchie du…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Épargne & Invest

Marché Actions 

La place de Casablanca réussit, après des séances volatiles, sa troisième semaine de hausse. Ainsi, le Masi et le Madex achèvent la semaine sur des progressions respectives de 0,49% et 0,46%. Leurs performances annuelles ressortent désormais à 0,92% et 0,51% respectivement. Au niveau des échanges, le volume quotidien moyen brassé sur le marché central s’élève cette semaine à 128 MDH, contre une moyenne quotidienne annuelle autour de 163 MDH. Par valeurs, Total et ATW se distinguent cette semaine en drainant, dans l’ordre, des volumes de 151 et 150 MDH. Le podium est complété par IAM qui génère un flux hebdomadaire de 88 MDH et s’apprécie de 1,26% à 136,5 DH. Au registre des plus fortes variations, Timar progresse de 11% à 230 DH. Elle est suivie par Sothema qui avance de 8% à 1.350 DH. Derrière, on retrouve TASLIF qui améliore son cours de 7,69% à 28 DH. À l’inverse, AGMA Lahlou-Tazi se déprécie de 3,62% à 2.500 DH. Dans la même lignée, Involys perd 5,21% à 120 DH, et Maghrebail lâche 5,74 % à 919,10 DH.

Marché Monétaire  

La baisse des réserves de change continue de creuser le déficit de liquidité bancaire. Face à cela, BAM se trouve contrainte d’injecter davantage de liquidité. Au titre de cette semaine, elle a intégralement satisfait la demande des banques qui s’est chiffrée à 40,62 MMDH, soit une injection additionnelle de 4,62 MMDH sous forme d’avances à 7 jours. Malgré ces interventions, l’excédent cumulé de la réserve monétaire obligatoire s’est déprécié de presque 1 MMDH. Le trésor, à travers ses placements quotidiens moyens de 10,4 MMDH, est resté fortement présent sur le marché. Dans ce contexte, les taux monétaires se sont situés à 2,20% pour Repo le jour même et à 2,30 % en moyenne pour le TMP interbancaire.

Marché obligataire

Au titre de cette troisième séance primaire à règlement en juin, le Trésor a retenu 2,7 MMDH. Il porte de ce fait le volume de ses interventions mensuelles à 4,7 MMDH pour un besoin compris entre 5,5 et 6 MMDH. De leur côté, les investisseurs ont orienté majoritairement leur demande vers le 5 ans qui a représenté 38% des soumissions, puis, à parts égales (28%) vers le 52 semaines et le 15 ans, et enfin vers le 26 semaines (5%). Suite à cette configuration, le Trésor a préféré se financer exclusivement sur le 5ans au taux moyen pondéré de 2,81%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages