A lire aussi

17-07-2019 10:01

Sacré Maroc (13)

Image par défaut
Il y a à peine vingt ans, le monde rural était presque enclavé, électriquement parlant. Un mode de…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Jamais un SUV sportif n’avait montré autant de tempérament et d’agilité maîtrisée que le X4 M dans sa définition la plus radicale et flanquée du suffixe (non-usurpé) de «Competition». Compte-rendu d’un essai effectué sur circuit fermé et asphalte bien trempé mais fort heureusement sous haute sécurité grâce au génie de Motorsport, le pôle sportif attitré de BMW.

Il y a quelques années, BMW s’était fixée l’ambition de vendre 100.000 véhicules portant le badge M. En 2018, cet objectif a non seulement été atteint mais il a surtout été concrétisé deux ans avant l’échéance initiale ! Voilà pour dire combien la «sauce» sportive prend superbement bien auprès des amateurs de la marque à l’hélice. Il faut dire aussi que le catalogue de Motorsport ne cesse de s’étoffer, ne se limitant plus aux berlines, coupés ou cabriolets. En effet et au grand bonheur des inconditionnels de la conduite surélevée, les X3, X4, X5 et X6 reçoivent tous une variante M, digne de cette noble lettre. Mieux encore, les X3 M et X4 M ont également droit à une exécution encore plus radicale et ayant pour suffixe le suffixe très évocateur de «Competition». Leur capot abrite «le 6 cylindres en ligne le plus puissant jamais placé dans une BMW de série», dixit l’un des responsables de Motorsport. Spécialement conçu pour les X3 M et X4 M, ce bloc a été axé sur la légèreté, la performance et l’endurance sur circuit. C’est d’ailleurs sur celui de Monticello, situé dans l’État de New York, que nous avons piloté le X4 M Competition après l’avoir cerné sous tous ses aspects.

Tenue de sport
D’emblée sportif par sa silhouette de coupé-SUV (ou Sports Activity Coupe selon les propres termes de BMW), le X4 gagne en agressivité dans sa version M Competition. Outre des éléments de design qui optimisent l’aérodynamique et l’alimentation en air de refroidissement, la carrosserie cultive la signature visuelle des modèles M à travers une série de spécificités. Citons notamment ce plastique en fibre de carbone qui apporte une touche d’élégance supplémentaire en habillant les coques de rétroviseurs extérieurs, le becquet de coffre, les entrées d’air avant et le diffuseur arrière. Ce dernier intègre 4 embouts d’une ligne d’échappement elle aussi spécifique. Les gigantesques roues de 21 pouces sortent également du lot par leur finition partielle en noir poli et surtout par leur monte pneumatique. Ces gommes sont des Michelin Pilot Sport 4S, spécialement conçues en partenariat avec les ingénieurs de Motorsport et ayant nécessité, à eux seuls, trois années de développement !

Configuration toutes options
Si d’apparence extérieure, le X4 M Competition veut montrer qu’il ne fait pas dans la dentelle, son intérieur reçoit également la touche M et cherche assurément à mettre le conducteur dans la peau d’un pilote de course. Sièges avant baquets, pédaliers métalliques et réglages propres au pilotage sont ainsi de la partie. S’agissant de ces derniers, deux boutons rouges (M1 et M2) situés au volant et à proximité des palettes sautent immédiatement aux yeux. Dans chacun de ces deux boutons, le conducteur peut mémoriser son propre set-up relatif au pilotage en réglant les lois d’accélération, d’amortissement et de direction. Mieux encore et en haut du levier de vitesses, il est carrément possible de régler l’étagement de la boîte en allongeant ou raccourcissant chaque rapport ! Bluffant, au même titre que l’équipement proposé et qui est tout simplement exhaustif, incluant notamment une sellerie en cuir et Alcantara, des sièges avant ventilés et chauffants, l’affichage tête haute personnalisable, le chargeur sans fil, l’écran tactile à commande gestuelle ou encore une installation audio signée Harman Kardon.

Un comportement de haute volée
À cela s’ajoute le freinage autonome d’urgence, l’assistant actif de maintien dans la voie et autres aides à la conduite de dernière génération. Ce qui fait toute la différence du X4 M Competition, c’est bel et bien son volet mécanique. Pièce maîtresse du véhicule, le 6 cylindres en ligne de 3.0 litres brille d’abord par ses caractéristiques techniques. Entièrement réalisé en aluminium, il ne pèse que 179 kg, intègre 2 circuits de refroidissement et 90% de pièces neuves, dont une nouvelle alimentation d’huile. Ses deux valeurs clés : 510 ch de puissance et un couple de 600 Nm exploitable sur une large plage du régime moteur et jusqu’à 7.200 tr/min. Une force motrice qui transite par la transmission intégrale M xDrive (avec un différentiel arrière actif) et la boîte automatique M Steptronic à 8 rapports. Les valeurs de performance parlent d’elles-mêmes avec l’exercice du 0 à 100 km/h accompli en 4,1 secondes, ainsi qu’une vitesse maxi limitée à 250 km/h et débridée (en option) à 280 km/h. Nous ne sommes pas allés jusqu’à «accrocher » de telles vitesses sur notre compteur, d’autant plus que la pluie s’est généreusement invitée sur le circuit de Monticello le jour de notre essai. L’occasion pour nous de jauger la tenue de route de ce SUV de course qui pèse pourtant plus de 2 tonnes. Après une demi-douzaine de tours, le X4 M Competition s’est révélé impressionnant par son adhérence en courbe, malgré quelques dérapages contrôlés qui, d’ailleurs procurent un réel plaisir de pilotage et même un sentiment de «sécurité imperturbable». Il faut dire aussi que les 4 roues motrices et les pneus qu’elles chaussent jouent un rôle crucial, combinées à un châssis diablement affûté. Le tout, non sans apprécier la sonorité rauque de ce «six-pattes» qui, à elle seule, constitue un joli motif d’achat. À ce titre, sachez que le X4 M Competition débutera sa carrière mondiale dès la fin de cet été et devrait être disponible au Maroc sur commande à un tarif dépassant logiquement le million de dirhams.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages