A lire aussi

19-10-2017 10:24

Le cash a la peau dure

Le cashless n’est pas pour demain, les derniers chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI)…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Design, habitabilité, raffinement, technologie, sécurité, agrément de conduite...la nouvelle mouture du best-seller suédois progresse à tous les niveaux. À coup sûr, la relève est assurée !

Au Maroc comme ailleurs, le XC60 fait figure de pilier commercial de Volvo Cars. Sur ses ventes mondiales qui ont franchi le cap du million en moins de 10 ans, ses immatriculations se sont chiffrées à plus de 2.500 unités dans nos contrées depuis son lancement en 2008. À partir de là, l’on comprend aisément combien le renouvellement de ce best-seller était très attendu par les amateurs ou clients de la marque suédoise. Cela, d’autant plus que le nouveau XC60 avait été dévoilé en mars dernier, montrant une silhouette immédiatement identifiable comme un «petit» XC90.

Un XC90 en réduction ou presque
Difficile de contempler le nouveau XC60 sans penser à son grand frère. Un réflexe tout à fait normal, tant les deux véhicules affichent quasiment les mêmes gimmicks au niveau de la face avant. On retrouve ainsi une large calandre ceinturée de chrome, un capot nervuré sur les côtés, puis surtout ces fameux projecteurs à LED, dont les feux de jour en T (couché) renvoient au marteau utilisé par Thor, le Dieu nordique du tonnerre. De profil, le XC60 se veut un brin plus stylé avec des sculptures de portes plus travaillées et une ceinture de caisse décrochant au niveau de la custode arrière, mais c’est bien sur cette dernière partie que le petit frère du XC90 marque toute sa différence, avec des feux toujours verticaux mais qui s’invitent désormais sur le hayon. Soulignés par un liseré fin, ces feux mettent en scène une signature lumineuse du plus bel effet, avant même que la nuit soit tombée. Il est tout aussi appréciable d’apprendre que le XC60 utilise la même plateforme que le XC90 et qu’il affiche des dimensions en hausse. Cela va de la longueur totale, accrue de 5 cm (à 4,69 m), mais aussi de l’empattement porté à 2,87 m (+9 cm) tandis que le coffre atteint désormais 505 litres (+10 l).

Du raffinement en toute sécurité
D’un changement de modèle à l’autre, les clients Volvo sont rarement dépaysés. Un constat qui prévaut pour le nouveau XC60, même sa présentation intérieure a subi une totale refonte. Certes, on reconnaît le dessin des sièges et leurs contours caractérisés. Idem pour la planche de bord et sa console centrale qui abrite une tablette tactile montée verticalement comme sur le XC90. En fait, ce n’est pas à ce dernier qu’il faudrait opposer le nouveau XC60, mais plutôt à la concurrence, allemande incluse. Tel un gentleman tiré à quatre épingles, le SUV suédois brille par ses habillages nobles et ses matériaux raffinés, le tout, dans une qualité de finition irréprochable. Une élégance des lignes qui se voit doublée d’un niveau d’équipement de haute volée. Outre un combiné digital de climatisation pour les places arrière (rares dans ce segment), la radio par Internet ou encore le partage de connexion 4G, il est surtout question d’aides sécuritaires à la conduite pour le moins inédites. Citons notamment la surveillance des angles morts, le pilotage semi-automatique et le système de freinage automatique urbain City Safety avec assistance de direction active et détection des piétons. Un ange-gardien utile et vital comme l’a magnifié le film publicitaire du XC60 qui le stoppe automatiquement face à une petite écolière en train de traverser (photo).

Du diesel, en attendant l’hybride
Techniquement très abouti, le XC60 l’est aussi pour ce qui est de ses blocs motopropulseurs. C’est le cas du diesel 4 cylindres de 1.969 cm3 qui l’anime et qui est décliné en deux puissances : 190 ch (D4) et 235 ch (D5). Tout deux associés à une boîte automatique à 8 vitesses et une transmission intégrale (AWD), ces deux blocs sont déjà disponibles au Maroc, à l’inverse de la version hybride rechargeable (T8) de 320 ch qui se fera attendre quelques mois encore. D’ici là, le nouveau XC60 aura tracé sa voie, fort d’un positionnement tarifaire assez compétitif. En effet, s’il plafonne à 689.000 DH dans sa version la plus huppée (D5 Inscription), le nouveau SUV suédois démarre sous la barre des 480.000 DH avec un équipement très fourni. Jugez-en : clim auto bizone, coffre à ouverture électrique, freinage automatique d’urgence, interface multimédia connectée Volvo Sensus (avec écran tactile 9’’, connexion 4G, radio Internet et sono à 10 HP), sellerie cuir, sièges avant électriques et chauffant, accès main-libre et démarrage par bouton, etc. Bref, le rival direct des Audi Q5, BMW X3 et autre Alfa Romeo Stelvio revient en force.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages