A lire aussi

14-11-2017 10:01

Souss : Le Fonds vert pour le climat finance l’irrigation

Le mécanisme financier des Nations Unies compte soutenir le projet de modernisation des systèmes…
Rejoignez nous sur :

L’importateur du premier constructeur coréen lance la troisième et nouvelle génération de la i30. Capitalisant sur le succès et la popularité de sa devancière, cette compacte mise sur un style frais, une finition en progrès et des prix bien étudiés pour batailler dans l’un des segments les plus disputés.

Si elle n’a jamais été la compacte la plus vendue du royaume, la Hyundai i30 jouit cependant d’une très grande popularité. Face à une concurrence active et de référence (Renault Mégane, Ford Focus, Volkswagen Golf, Opel Astra, Seat Leon…), la berline coréenne parvient à trouver son public avec des volumes de ventes respectables sur notre marché. Entre autres arguments, la compacte de Hyundai avance notamment un design à la page, une construction sérieuse et un rapport prix/équipements parmi les meilleurs du segment. C’est précisément sur ce même triptyque que capitalise la troisième génération de ce modèle, dont on précisera qu’il est toujours dessiné, développé et produit en Europe. Objectif : répondre aux attentes et aux goûts d’une clientèle plus que jamais exigeante.

Un design récompensé
Pour faire l’unanimité, la nouvelle i30 joue la carte du consensualisme. Hormis sa nouvelle calandre hexagonale dite «en cascade» et son regard stylisé à coups de LEDs, la face avant se veut dans la continuité de la précédente mouture. C’est plutôt l’arrière où l’on note les plus gros changements avec un hayon redessiné et de larges blocs de feux inédits qui, eux aussi, recourent massivement à des diodes. D’aucuns ne le nieront, cette ligne extérieure s’avère plutôt classique et sans grande fantaisie. Pourtant, ce coup de crayon, au demeurant séduisant, a valu à la i30 plusieurs récompenses, dont les prestigieux «iF Design Award 2017» et «Red Dot Design Awards 2017». Au-delà des apparences, cette voiture repose sur une toute nouvelle plateforme qui lui a fait perdre 28 kg, malgré une longueur accrue de 4 cm (à 4,34 m). Il en découle un coffre également en hausse avec un volume de 395 litres (+17 l), tout comme l’espace de vie à bord.

Mieux finie et bien fournie
Ceux qui possèdent l’ancienne i30 le constateront immédiatement : la présentation intérieure a subi une totale refonte. Il n’y a qu’à voir le dessin plus fin de la planche de bord, ses aérateurs désormais horizontaux et sa console centrale suspendue sur laquelle trône un écran multimédia. L’ensemble respire le bon goût et la qualité de finition témoigne d’une réelle montée en gamme. Question équipement, l’importateur de Hyundai propose la nouvelle i30 en deux finitions aux appellations inédites à savoir, Inventive et Seductive. La première va un peu plus loin que l’ordinaire, incluant notamment, la climatisation (manuelle), les phares antibrouillard, l’aide au démarrage en pente, le contrôle de stabilité, le régulateur de vitesse, l’allumage automatique des phares, le radar de recul, l’autoradio MP3-USB-Bluetooth commandé au volant et les jantes alu’ de 16’’. Outre des chromes extérieurs, des airbags latéraux et rideaux, des rétros rabattables électriquement ou encore, un vitrage arrière surteinté, la version haute ajoute surtout la clim’ auto bizone, l’éclairage directionnel, la caméra de recul, un écran tactile de 5 pouces et des jantes de 17’’.

En attendant l’automatique…
Mécaniquement, il est toujours question du 1.6 CRDi de 136 chevaux (6 CV fiscaux) associé à une boîte manuelle à six rapports. Un moteur qui a déjà fait ses preuves sous le capot de l’ancienne i30, comme sous celui des autres Hyundai (Accent, Elantra…). C’est aussi et surtout un diesel brillant de sobriété, avec une consommation annoncée à 3,9 l/100 km en cycle mixte ! Les inconditionnels de la boîte automatique devront encore patienter quelques mois, avant de pouvoir disposer de l’excellente transmission 7DCT à double embrayage et sept rapports. D’ici là, la i30 aura bien entamé sa carrière commerciale, misant comme sa devancière sur un positionnement tarifaire des plus compétitifs dans ce segment. Ainsi, les prix ont été fixés à respectivement 209.000 et 225.000 DH, sans compter une remise accordée à l’occasion du lancement.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages