A lire aussi

16-08-2019 09:18

La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah

Une unité de la Marine Royale en mission en Atlantique a réussi, jeudi, à déjouer une opération de…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Élection du nouveau bureau, débats d’idées, actions et mesures au profit des voitures d’époque ou encore création d’un centre de formation dédié... Voilà, entre autres sujets, ce dont il a été question lors de la dernière assemblée générale de l’Union marocaine des automobiles anciennes.

L’Union marocaine des automobiles anciennes (UMAA) a tenu son assemblée générale le mois dernier. Une rencontre qui a réuni des collectionneurs de voitures d’époques mais aussi des associations et clubs nationaux qui oeuvrent pour la préservation des voitures d’antan. Après la présentation des rapports moral et financier et des activités de l’année écoulée, cette rencontre a été l’occasion pour tout ce petit monde d’échanger autour de cette passion mais aussi de lancer des actions à entreprendre. Objectif : trouver des solutions aux différentes difficultés que rencontrent les collectionneurs. C’est dans ce sens qu’ont été décidées «des actions à entreprendre pour leur faciliter la restauration, la conservation et le développement du patrimoine véhicule historique ainsi que le renforcement de mesures initiées avec les administrations concernées (services des mines, douanes, ministères des Transports, de la Jeunesse et des sports et de la Culture)», lit-on dans un communiqué de l’UMAA. Autre annonce et non des moindres, la création du centre de formation «Automotive Academy», un projet louable et pour lequel un dossier de soutien financier a été ouvert à l’INDH. Installée au sein de l’Automobile Club du Maroc et siège de l’UMAA (Aïn Sebaâ, Casablanca), celle-ci profite d’une superficie de 1.500 m2, compte 6 classes de cours, une salle de conférence et 600 m2 d’atelier de travaux pratiques. Dès septembre 2019, cette école proposera à une quarantaine de bacheliers un cycle de 2 ans de formation de techniciens automobiles, sanctionné par un diplôme reconnu par l’Éducation nationale et complété par un module additionnel de 1.030 heures de qualification avec à la clé 2 spécialités : «Préparateur et assistant de sport mécanique » ou «Restaurateur de voitures d’époque». Cette école profitera du support de plusieurs partenaires technologiques, comme Caruso, Bosch, Motul et l’IFMIA mais aussi du savoir-faire de RM Automobiles classiques (Rafik Lahlou), Automobiles Menara (Gilbert Guzzo), Lead Events (Salim Bekkari), preuve de l’engagement effectif de ces trois membres du comité exécutif de l’UMAA. Ce dernier change mais reste coiffé par MM. Abdellah Abdellaoui (président d’honneur), Khalid Kabbaj (président), Rafik Kamal Lahlou (vice-président), Ali Idrissi (vice-président) et Salim Bekkari (vice-président). Enfin et dans le cadre de l’implication des régions, l’instance dirigeante de l’UMAA a été renforcée par l’arrivée de nouveaux membres et notamment Nadia Doghmi de Rabat, Oulad Kacem de Tétouan et Hassan Faraji d’Agadir. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages