A lire aussi

15-08-2017 17:51

La filiale ivoirienne d’Attijari se fait distinguer parmi ses concurrentes de l’UEMOA

Selon l’évaluation annuelle des Spécialistes en Valeur du Trésor (SVT) de l’UEMOA, la filiale…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Reconverti pour la bonne cause, le nouveau 5008 vient coiffer la gamme de SUV Peugeot, devenant le grand frère des 2008 et 3008. L’inspiration de ce dernier est plus qu’évidente et pas seulement au niveau du style, mais bien sur tous les registres, avec en prime 7 places et plus de stature.

En croissance soutenue depuis un bon moment, le marché mondial du SUV est trop juteux pour qu’un grand constructeur passe à côté ou n’y soit pas suffisamment représenté. Cela, les têtes pensantes de chez Peugeot l’ont bien compris, en complétant, vers le haut, leur gamme de véhicules hauts sur pattes par un ex-monospace reconverti: le 5008. Celui-ci ne conserve que son nom et sa vocation de transporteur à 7 places, dans un habitacle désormais surélevé, encore plus spacieux et luxueusement équipé. Le style est également au rendez-vous. Logique, puisqu’il s’inspire fortement du 3008.

La marque aux trois griffes
Calandre à ailettes chromées et flanquée du logo du lion, projecteurs avant fronçant par des paupières en LED, signature lumineuse à trois griffes à l’arrière… les codes esthétiques de la marque sont respectés. Ceux du SUV aussi, avec un capot long et horizontal, une certaine verticalité pour la face avant et le hayon, une ceinture de caisse haute et une garde au sol rehaussée. Pour souligner sa fibre premium, le 5008 se pare généreusement d’habillages en chrome ou plastique imitant ce matériau. C’est le cas sur le bas des portes, au niveau de la calandre, de l’encadrement des vitres latérales, du sabot intégré au bouclier ou encore sur les parements en forme de C qui entourent les antibrouillards. Au demeurant, le véhicule est clairement imposant, s’étalant sur 4,64 m de long (soit 19 cm de plus qu’un 3008), dont 2,84 m vont à l’empattement. C’est dire combien le 5008 promet de l’espace et une vocation familiale.

Le i-Cockpit et les 7 places
Comme le 3008, l’intérieur du 5008 dénote par sa présentation moderne, voire futuriste. On retrouve le fameux i-Cockpit qui n’est autre qu’un combiné d’instrumentation 100% digitale et positionné au-dessus d’un volant plus petit. Un poste de conduite différent et ergonomique, comme nous en avons fait l’expérience lors de notre essai sur les routes portugaises. Une première prise en main qui nous a aussi permis de constater le sursaut qualitatif opéré au niveau des matériaux et leur assemblage avec un degré de finition plus que jamais proche des standards allemands. Dans sa finition GT, le 5008 s’autorise même quelques raffinements de bon goût à l’image de la sellerie en cuir matelassée avec sur-coutures contrastantes et des décorations en bois de chêne gris ou en chrome poli. Face à son petit frère, le 5008 se démarque surtout par une troisième rangée de sièges. Deux places additionnelles qui permettent de transporter plutôt des enfants, ou alors des adultes sur un trajet court. Dans ce cas, la capacité géante du coffre se voit amputée, avec un volume dégringolant de 1.060 litres en configuration 5 places à 166 l en mode 7 places. Enfin, énième atout du 5008, son équipement qui n’a rien à envier aux SUV les plus chics.

Armé jusqu’aux dents
D’une part, l’arsenal sécuritaire est conséquent, incluant le freinage automatique d’urgence avec alerte de collision, l’alerte active de franchissement involontaire de ligne, le détecteur de somnolence du conducteur, la surveillance des angles morts, la reconnaissance des panneaux de signalisation ou encore la commutation automatique des feux de route. D’autre part, les dernières sophistications de confort sont proposées, notamment le hayon mains libres, l’aide active au stationnement (Park Assist), les caméras à vision 360° (Visio Park), les sièges avant massants ou encore une interface tactile et ultra-connectée (MirrorLink, Android Auto et Apple Carplay) reliée à une installation audio à 10 HP signée Focal.

À ce titre, Peugeot promet «un voyage acoustique haut de gamme»… Mais qu’en est-il du voyage réel? Une question à laquelle la centaine de kilomètres parcourue dans les environs de Lisbonne apporte bien des éléments de réponse. Servi par un 2.0 litres BlueHDI de 150 ch ou 180 ch (nos deux versions essayées), ce grand SUV a du tempérament. Sur la route, la mise en action est rapide, tandis que sur l’autoroute, les dépassements s’opèrent sans encombre. Merci au couple suffisant (respectivement 370 et 400 Nm), mais aussi au poids contenu (environ 1,5 tonne) du fait de l’absence d’une transmission intégrale. À sa place, Peugeot propose le système de traction «Advanced Grip Control» qui optimise l’adhérence des roues selon la surface rencontrée. Confort, tenue de route, insonorisation, freinage… le 5008 s’est avéré convaincant sur tous les points. Lancé en Europe depuis peu, il se fera attendre jusqu’en septembre dans le réseau de Sopriam. Son plus gros challenge sera non pas de plaire, mais d’évoluer dans l’ombre de son petit frère.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages