A lire aussi

23-05-2017 21:00

Démographie : Moins de jeunes, plus de vieux en 2050

Qu’est-ce qui attend le Maroc dans 30 ans ? Le Haut-commissariat au Plan (HCP) vient de livrer ses…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Design, intérieur, technologie, tenue de route...la nouvelle 301 marque le pas avec sa devancière sans s’éloigner de ses fondamentaux. Tout en ayant amélioré la qualité inhérente à une bonne valeur résiduelle, la marque au lion parvient à préserver l’aspect accessible de sa berline destinée au pays émergents.

Près d’un demi-million en tout juste 5 ans ! Vendue en Chine, en Russie, en Turquie, en Europe Centrale et Orientale, en Amérique Latine, au Moyen-Orient et en Afrique, la Peugeot 301 s’est écoulée à plus de 400.000 unités depuis son lancement en 2012. Au Maghreb, elle s’avère un joli succès comme le confirment les chiffres de Sopriam qui a livré en janvier dernier son 10.000e exemplaire, soit en moyenne 2.500 unités par an, avec un record en 2016 (2.650). S’il est inévitable pour entretenir une telle dynamique commerciale, le lifting de mi-vie a eu du retard sur ce modèle. Et pour cause, les équipes de Peugeot ont pris le temps de bien revoir la 301 pour l’améliorer dans tous ses aspects, y compris les moins visibles. Bien entendu, c’est le style qui évolue le plus et dans le bon sens : celui de la séduction.

Un profond restylage
Quand certaines cures de jouvence se limitent à un léger coup de blush ou quelques détails retouchés, celle de la 301 s’est traduite par un faciès entièrement retravaillé. Du capot au bouclier, en passant par la calandre qui devient plus verticale et sur laquelle le logo du lion refait son apparition, tous les éléments de la face avant ont été redessinés. Il en résulte un visage plus moderne, habillé de chrome et souligné par une signature lumineuse en LED. Le dessin des optiques trahit une certaine inspiration de la 508. Idem pour les blocs de feux arrière dont le graphisme interne reprend le thème des trois griffes, commun aux nouvelles Peugeot. Au-delà de ce lifting disons, chirurgical, la 301 a été revisitée dans ses entrailles. Sous la houlette de Christian Chehab, directeur R&D Moyen-Orient & Afrique chez PSA, l’ingénierie de Peugeot a «benchmarké» la qualité de la 301 sur une voiture qualitative, fiable et increvable : la Toyota Corolla. Ainsi, les portes intègrent désormais une double cloison d’étanchéité pour mieux isoler contre la poussière, l’humidité et les bruits. Pour assurer une robustesse durable dans le temps, de nombreux éléments de l’habitacle (comme la planche de bord) sont vissés. Objectif : maintenir l’auto en bon état après 3 ou 4 ans de roulage et partant, lui donner une meilleure valeur résiduelle à la revente sur le marché de l’occasion.

Moderne et plus mature
Si les dimensions n’évoluent guère avec notamment une longueur de 4,44 mètres et un coffre de 506 dm3, il en va autrement pour la présentation intérieure. Certes, le poste de conduite reste globalement inchangé, mais pas les habillages. Sur ses versions hautes, la 301 a droit à un gainage en cuir plus valorisant sur le volant et à des placages assez chics sur la planche de bord, dont une finition laquée façon piano noir. Les sièges avant offrent un confort supérieur, tandis que le contenu technologique devient enfin d’actualité. Outre un frein de parking électrique, une caméra de recul, le régulateur de vitesse et le contrôle de pression des pneus, l’équipement propose un écran tactile capacitif de 7 pouces. Capacitif dans le sens où il intègre un module de navigation en 3D avec cartographie Maroc (y compris en langue arabe) et surtout une interface multimédia dernier cri (Mirror Screen) compatible avec toutes les plateformes des smartphones (Apple CarPlay, MirrorLink et Android Auto).

Une belle tenue de route
En phase avec son temps, la 301 l’est aussi sur le plan des motorisations, avec le diesel 1.6 HDi dans ses deux puissances 92 ch (4,1 l/100 km) et 100 ch (3,9 l/100 km) et en essence, les 1.2 l PureTech de 82 ch (4,8 l/100 km) et le 1.6 VTi de 115 ch (6,4 l/100 km) qui a l’avantage de proposer l’option boîte automatique. C’est d’ailleurs sur ce dernier bloc que nous avons jeté notre dévolu lors des essais-presse internationaux de cette Peugeot qui se sont déroulés au Maroc. L’occasion d’emmener la nouvelle 301 dans le Sud de Marrakech, vers Ouirgane, soit au pied du Haut-Atlas. Un terrain de jeu sinueux par endroits et sur lequel cette lionne a fait preuve d’une tenue de route à la fois saine, confortable et exemplaire ne sacrifiant en rien à la réputation historique que perpétue Peugeot sur ce registre. Attendue au Maroc au courant de ce mois, la nouvelle Peugeot 301 viendra croiser le fer avec une concurrence bien établie (Hyundai Accent) et une autre totalement inédite (Fiat Tipo). Voilà pourquoi son positionnement tarifaire sera déterminant pour sa carrière. Ne serait-ce que parce que le Maroc reste avant toute chose, un marché de prix.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages