A lire aussi

14-08-2017 18:38

Attaque Ouaguadougou : Aucune victime Marocaine parmi les 18 morts

Aucun ressortissant marocain ne figure parmi les victimes de l’attaque terroriste, perpétrée dans…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Très attendue depuis des mois, la Tipo intègre enfin le catalogue de Fiat Chrysler Automobiles Maroc. Spacieuse, moderne et bien équipée, cette berline produite en Turquie apporte une réponse intéressante aux pères de famille à budget moyen.

Beaucoup s’en souviennent encore : en 1988, Fiat lançait la première Tipo, un modèle s’intercalant entre la petite Uno et la berline Regata qui allait bientôt être remplacée par la Tempra. Si le succès de la Tipo fut immédiat conforté par sa consécration au titre de «Voiture de l’année 1989», ce devait forcément être en reconnaissance pour ses nombreuses qualités. Parmi elles figuraient une habitabilité généreuse au même titre que sa dotation en équipements de confort et de sécurité quasi-unique pour l’époque. En effet, la Tipo était en son temps l’une des rares compactes à s’équiper d’un ABS, d’un airbag conducteur, d’une direction assistée et d’une instrumentation digitale. Près de trois décennies plus tard, c’est ce même esprit de largesse, à tous les niveaux, qui prévaut toujours au sein de la Tipo et en particulier dans sa carrosserie tricorps que lance ce mois-ci la filiale marocaine de Fiat. Une architecture qui a toujours la côte dans nos contrées et qui devrait donc plaire au grand public, surtout que le design est au rendez-vous.

Du style et du coffre
Séduisant pour certains et tout au moins agréable pour d’autres, le look de la Tipo reste une affaire de goût. Cela étant, ses phares qui débordent sur la calandre, son capot sculpté ou encore ses feux arrière en forme de point d’interrogation et reliés par une lame chromée sont autant de détails qui confèrent à cette italienne un soupçon d’originalité. Les nervures et surfaces concaves qui traversent les flancs contribuent également à l’élégance du véhicule, tout en l’étirant visuellement. Du coup et même si elle ne mesure que 4,54 m de long, la Tipo prend des allures de berline statutaire. Pour le reste, on note un profil dynamisé par la ligne de toit et la découpe des portes arrière, ainsi qu’un certain équilibre des proportions malgré une malle relativement haute. Celle-ci a au moins le mérite d’abriter l’un des plus grands coffres du segment, avec un volume annoncé à 520 dm3 ! En fait, la Tipo est une championne du rapport habitabilité/encombrement.

De l’espace à revendre
Il n’y a qu’à prendre place à son bord pour constater l’espace disponible. En d’autres termes : de la largeur dans tous les sens, y compris pour les jambes des passagers arrière. Rares sont les voitures de cette catégorie à pouvoir en faire autant. À propos de catégorie, la Tipo est à classer dans un segment «intermédiaire» aux sens large et figuré du terme. Voiture rationnelle, elle est un brin plus petite qu’une vraie compacte tricorps, mais plus spacieuse, voire mieux présentée et finie que certaines berlines de même acabit, parmi lesquelles on pourrait citer la Hyundai Accent ou encore le duo 301/C-Elysée de Peugeot/Citroën. Il n’y a qu’à voir et toucher sa planche de bord au dessin en mouvement et matériaux de bonne facture. Il en va aussi de l’équipement proposé dès le premier niveau (finition Pop) et incluant le double airbag, la climatisation (manuelle), l’autoradio UConnect (avec Bluetooth et ports AUX–USB) commandé au volant, ainsi que les 4 lève-vitres et rétroviseurs électriques. Mieux équipé en termes de sécurité (ESP, airbags latéraux et rideaux), le second niveau (finition Easy) ajoute aussi le régulateur de vitesse, le radar de recul, l’écran multimédia tactile 5’’, les jantes alu’ de 16’’, le capteur de pression des pneus, les phares antibrouillard intégrant l’éclairage d’intersection ainsi que quelques touches de chrome ici et là.

Un essence, deux diesel
En haut du tableau, la finition Lounge se reconnaît extérieurement par sa calandre chromée ou ses jantes alu’ de 17’’ et intérieurement par sa sellerie bi-ton, son accoudoir central à l’arrière et quelques «plus» de confort, comme la clim’ automatique, le rétroviseur intérieur anti-éblouissement, le capteur de pluie et l’allumage auto des phares. Seul bémol, cette finition est réservée à la motorisation la plus puissante de la gamme Tipo au Maroc. Celle-ci démarre avec le 1.4 litre essence de 95 ch (8 CV fiscaux) et se poursuit avec les diesel Multijet 1.3 l de 95 ch également et 1.6 l de 120 ch. Si la boîte automatique ne figure pas au catalogue, elle pourrait faire son apparition avec la version 5 portes qui devrait débarquer à terme. En attendant et avec des prix situés entre 139.900 et 209.900 DH, la Tipo se présente comme un achat très rationnel avec, en prime, cet effet nouveauté tant recherché par les acheteurs. À n’en point douter, sa réussite commerciale aura bien une incidence sur la croissance de Fiat au Maroc en 2017. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages