A lire aussi

22-05-2018 11:05

Nigéria : Une reprise encore molle

Le Nigéria semble avoir tourné la page de la récession douloureuse de 2016. Le pays se redresse,…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Les Cahiers des ÉCO / Automobile


L’AIVAM a présenté un bilan hautement chiffré, relatif à la récente édition de l’Auto Expo. Une première dans l’histoire de ce salon qui s’est soldé par une réussite à tous les niveaux, avec à la clé une grande bouffée d’air pour le marché des voitures neuves.

Entouré d’une partie du Comité d’organisation du Salon Auto Expo, le président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), Adil Bennani, a présenté à la presse nationale un bilan global relatif à cette récente édition. «Nous avons d’abord été satisfaits de la fréquentation, puisque nous avons dépassé la barre-objectif des 200.000 visiteurs», a-t-il déclaré. Ils étaient en fait plus de 210.000 visiteurs (contre 150.000 en 2014 et 195.000 en 2016), dont 87,5% étaient en provenance de Casablanca et des villes proches (Rabat, Mohammédia et El Jadida). Autre satisfecit formulé par Bennani, celui de l’excellente couverture dont a bénéficié le salon à travers d’abord les quelques 200 journalistes présents lors de la journée-presse, puis le lendemain lors de la cérémonie d’inauguration officielle tenue en présence du Chef de gouvernement, du ministre du Transport et de nombreuses personnalités. Le salon a ensuite profité d’une belle couverture. «Avec près de 400 accréditations attribuées et la présence massive de plus de 80 supports, l’AIVAM a recensé avec satisfaction plus de 300 parutions sous forme d’articles, d’interviews et de vidéos», révèle un communiqué de presse.

À l’instar des autres membres de la corporation qu’il préside, Adil Bennani s’est surtout félicité de la dynamique commerciale générée pendant et après la tenue de ce salon, avec plus de 23.350 ventes réalisées en avril et une croissance cumulée d’environ 10% sur le 1er quadrimestre 2018 à 60.650 véhicules vendus. Une belle bouffée d’air pour le marché du neuf qui devrait continuer sur une tendance positive dans les semaines voire les mois à venir. C’est du moins ce qu’espère l’AIVAM qui, une fois n’est pas coutume, a réalisé pas moins de 6 tables rondes relatives à différentes thématiques sur les enjeux et défis auxquels est confronté le secteur automobile au Maroc. Menés en présence de professionnels du secteur, ces débats furent bien animés et fortement suivis, tant par une assistance présente sur place, que par des internautes.

En outre, l’AIVAM a également dévoilé les résultats d’une enquête menée durant l’Auto Expo et concernant plusieurs de ses aspects (organisation, profil des visiteurs, motivations…). Celle-ci a été menée auprès d’un échantillon de 2.500 personnes aux profils différents, puisque 52% sont des fonctionnaires et salariés du secteur privé, 18% sont des commerçants et indépendants, 13,6% exercent une profession libérale, 10% sont des étudiants, 3,3% sont retraités et 3% sont sans activité professionnelle. On en apprend aussi un peu plus sur les tranches d’âge des visiteurs qui sont pour la plupart des hommes (81%) ayant entre 20 et 49 ans (84%) et en bonne majorité (36,6%) entre 30 et 39%. De cette étude, ressort aussi une idée sur les motivations des visiteurs. Ainsi, 80% des personnes sondées attendaient le salon pour acheter leur véhicule, tandis que 65% ont estimé que le salon offre de bonnes opportunités, mais seulement 54% ont apprécié les prix promotionnels (contre 82% en 2016) et 9,5% (contre 25% en 2016) ont jugé attractives les formules de financement offertes par le salon. Surtout, ils sont 91% à se dire «satisfaits de l’organisation générale» et 75%, à «avoir apprécié le choix du nouveau site». Tout cela grâce à l’implication de plusieurs parties, toutes remerciées par Adil Bennani.

À commencer par les sponsors et partenaires, cités, un par un, lors de cette conférence de presse, à savoir, le Groupe Attijariafa bank et ses filiales, le Groupe BMCI, le Groupe Afriquia et la Commune de Casa Anfa. Enfin, une mention spéciale accompagnée d’applaudissements nourris a été formulée par le même homme à l’attention de deux intervenants clés dans la réussite de cette biennale à savoir, Amine Cherkaoui, directeur général délégué de l’AIVAM et fédérateur de tous les membres, ainsi que Amine Douiri, patron de l’Agence KIAM, dont les équipes ont, une fois de plus, réalisé un travail bien ficelé de bout en bout.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages