A lire aussi

Rejoignez nous sur :

Ouvert au public dès demain, le Salon de Francfort verra la présentation de dizaines de nouveaux modèles et concepts. Malgré l’absence de 10 grands constructeurs, cette 67e édition s’annonce riche en nouveautés, dont voici une sélection en avant-première...en attendant un compte-rendu sur place.

Audi A8
La force tranquille ! Sans avoir une flopée de nouveautés à présenter (comme BMW), Audi frappera fort, très fort au Salon de Francfort avec la nouvelle génération de son vaisseau amiral : l’A8. Celle-ci, quatrième du nom, va bien au-delà du conventionnel, y compris dans le segment où elle opère. Installation audio à son 3D signée Bang & Olufsen, sièges arrière massant (y compris pour la plante des pieds), module de conduite autonome de niveau 3 (jusqu’à 60 km/h)…la limousine aux anneaux incarne à merveille le slogan de la marque («L’avance par la technologie»). Sous son capot, il sera question de moteurs 4, 6, 8 et même 12 cylindres, tous utilisant un système hybride léger, histoire de consommer moins. Un «plus», même si les clients de l’A8 sont plutôt enclins à dépenser (du carburant) sans compter.

Bentley Continental GT
Séduction, luxe, raffinement et sportivité de haut niveau. Serait-ce la GT parfaite ? Telle est la question que pourraient se poser les visiteurs du stand Bentley au vu de la toute nouvelle Continental GT. Reprenant le profil général de son prédécesseur, ce coupé apporte une bonne dose de modernité extérieurement comme à son bord. Dans un habitacle baigné de boiseries travaillées et de cuir cousu main, le conducteur dispose désormais d’une instrumentation digitale et d’un vaste écran tactile pour profiter aussi bien des sophistications de confort que des 635 ch de puissance et 900 Nm de couple que délivre son moteur W12 de 6.0 litres. Un moulin qui autorise le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et une vitesse maxi de 333 km/h, ce qui justifiera un prix assurément élevé, mais qui n’a pas encore été dévoilé.

BMW Z4 Concept
De tous les constructeurs présents cette année à Francfort, BMW est celui qui présentera le plus de nouveautés. Outre un prototype électrique (M8 GTE) et un module de conduite autonome, le hall d’exposition de la marque à l’hélice qui est l’un des trois plus grands stands de l’IAA, exhibera la version définitive du X2, la Série 6 GT (remplaçante de la 5 GT), les nouvelles générations des modèles M5, i3 et X3, ainsi que les concepts Série 8 et Z4. (Ouf !). Ce dernier (photo) sera assurément l’objet de toutes les attentions de par sa vocation de voiture «plaisir» par excellence, mais aussi du fait de son look racé qui fera le bonheur des passionnés. Cela dit, les visiteurs comprendront vite qu’il ne s’agit que d’un proto lorsqu’ils constateront l’absence de poignées de porte et ses rétroviseurs ultrafins.

Citroën C3 Aircross
Appelée à s’amplifier, la vague des SUV citadins sera portée dans les prochains mois par une cohorte de nouveautés parmi lesquelles le C3 Aircross pointe déjà le bout de son capot. Esthétiquement, ce petit SUV (4,15 m de long) affiche clairement sa filiation avec la citadine dont il dérive. Haut sur pattes, il culmine à 1,64 m en rehaussant sa garde au sol et en se coiffant de barres de toit. Ultra-personnalisable avec 90 combinaisons extérieures et 5 ambiances intérieures, le C3 Aircross joue aussi la carte technophile avec, entre autres, la connectivité Mirror Screen, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’aide au stationnement semi-automatique et le freinage automatique d’urgence. Enfin, lancé d’ici la fin d’année, ce modèle n’existera qu’en châssis 4x2, mais avec le système «Grip Control» à 5 modes de motricité.

Dacia Duster
Grand salon pour Dacia qui présentera le tout nouveau Duster. Celui-ci remplace un modèle qui a connu un succès colossal dans le monde (y compris au Maroc) en moins d’une décennie de carrière. Du coup, il n’a pas été question d’un grand chamboulement sur le plan esthétique. Cela étant et tout en conservant la silhouette et les dimensions de celui qu’il remplace, le nouveau Duster affiche bien des différences et un design des plus frais. C’est le cas de sa signature lumineuse qui évolue foncièrement à l’avant comme à l’arrière. Les aspects relatifs aux équipements et aux motorisations ne seront révélés qu’à l’ouverture du Salon, mais d’ores et déjà l’on annonce de grandes nouveautés concernant l’intérieur. Une chose est sûre et promise par Dacia : les prix du Duster resteront ce qu’ils sont, c’est-à-dire les moins chers du segment.

Ferrari Portofino
Parce qu’il renvoie à un somptueux village côtier du Nord de l’Italie, le nom de Portofino a souvent été repris par des restaurateurs, des hôteliers, des labels de prêt-à-porter et même un maître horloger (IWC). Dans l’automobile, après Fiat et Lamborghini, c’est au tour de Ferrari d’emprunter ce patronyme pour sa dernière création : la remplaçante de la California T. Toujours doté d’un toit rigide escamotable, ce nouveau 2+2 arbore une plastique en continuité avec le passé, mais affublé de prises d’air et d’effets de style inédits. Idem pour ce qui est de l’intérieur (écran tactile de 10,2’’, sièges redessinés…), alors que mécaniquement, le V8 turbo de 3.9 l de cylindrée a été revu pour une puissance portée de 560 à 600 ch. Résultat : la Portofino abat le 0 à 100 km/h en 3,5 sec et grimpe à 320 km/h. Décoiffant !

Kia Proceed Concept
Jusqu’aux derniers jours précédant sa révélation, le  concept Proceed de Kia a entretenu tout le mystère. En effet, aucune information, n’avait fuité du département communication du constructeur coréen. On ne connaît pas  grand chose de ce beau proto’ profilé comme un break de chasse, si ce n’est qu’il a été façonné au sein du centre de design européen de la marque, basé à Francfort, à 500 mètres du lieu où se tient le Salon. Cela étant et comme l’indique son nom, cette étude de style préfigure la future génération de la Cee’d, compacte dont la commercialisation est prévue au courant 2018. C’est ce qu’a clairement indiqué Kia qui comptera également d’autres vedettes de stand, à savoir le SUV de poche Stonic, la version restylée du Sorento et une déclinaison inédite de la Picanto (X-Line).

Maserati Ghibli restylée
Au stand Maserati, il faudra un œil très averti pour distinguer ce qui a vraiment changé sur la version restylée de la Ghibli. En fait, pour cette mise à jour, la prestigieuse routière italienne reçoit de menues évolutions externes (calandre redessinée, pare-chocs retouchés…), mais aussi et à l’image de sa grande sœur (la Quattroporte) deux exécutions distinctives dites GranSport et GranLusso. Cette dernière (photo) présente, entre autres raffinements, des ailes et des jupes avant à la teinte de la carrosserie en plus d’un contenu technologique étoffé. Ainsi, la Ghibli peut désormais disposer des phares full LED anti-éblouissants et du pack ADAS (Advanced Driving Assistance Systems) qui intègre un assistant de conduite sur autoroute, le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide au maintien de voie, etc.

Vision Mercedes-Maybach 6 Cabriolet
Dans le gigantesque hall qu’occupe exclusivement le groupe Daimler au Salon de Francfort, le concept Vision Mercedes-Maybach 6 Cabriolet assure le show. Fortement inspiré du passé, mais aussi de l’univers des yachts, cet imposant cabriolet de 5,70 m de long arbore une silhouette basse, élancée et spectaculaire. Sous sa capote (brodée en fil doré, rose SVP), un habitacle taillé pour deux personnes les plonge dans le bonheur de la conduite en plein air et le soir dans une lumière d’ambiance du plus bel effet. À l’arrière et dans ses entrailles, des batteries alimentent un moteur 100% électrique qui développe l’équivalent de 750 ch pour une autonomie de 500 kilomètres. L’interminable capot, lui, sert de rangement à un set de bagagerie spécifique et à un nécessaire de pique-nique. La vie est belle, sous la belle étoile…

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages