A lire aussi

17-10-2017 12:16

GHANA : L’économie se redresse

L’économie ghanéenne devrait accélérer sa croissance grâce à la production d’hydrocarbures, mais…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Automobile

Au Salon de Francfort, qui s’est tenu le mois dernier, Continental a levé le voile sur deux concepts de pneumatique permettant de surveiller en permanence l’état de celui-ci, ainsi que la surface sur laquelle il évolue. Expliquations…

Plus de confort et plus de sécurité routière. Pour la plupart des pneumaticiens, ce sont là, les deux principales préoccupations qui mobilisent leur ingénierie en charge de développer les montures du futur. Manufacturier parmi les grands, Continental a mené des travaux dans ce sens pour mettre au point deux concepts de pneus, l’un connecté (ContiSense), l’autre adaptatif (ContiAdapt). Le premier recourt à un matériau inédit constitué de gommes conductrices qui sont reliées à des capteurs situés dans la carcasse intérieure du pneu. Intégrés à même la gomme, ces capteurs surveillent et mesurent en permanence l’état du pneu (usure, pression, température) et peuvent envoyer des informations soit à l’ordinateur de bord du véhicule, soit au smartphone du conducteur par Bluetooth. L’intérêt de cette innovation est multiple.

Le pneu ContiSense peut ainsi alerter le conducteur de la présence d’un corps étranger (clou, caillou…) dans ses rainures, avant même qu’il commence à se dégonfler ou qu’il ne le soit totalement. Ces capteurs alertent aussi sur l’état d’usure de la monture, soit lorsque celle-ci a atteint son niveau maximal, soit selon un seuil fixé par le conducteur. Tout aussi intelligent et connecté, le pneu ContiAdapt est loin d’usurper son nom, puisqu’il adapte sa pression et sa bande de roulement selon l’aire de contact. Pour cela, il intègre des micro-compresseurs sur sa bande de roulement et ajuste la pression du pneu avec une jante à largeur variable. Pluie, neige, verglas, piste, sable, boue, rocaille, asphalte sec, terrain accidenté… ContiAdapt adapte la pression du pneu pour offrir une adhérence idéale sur tous les types de surface. Sur la neige par exemple, il peut carrément dégonfler le pneu sous 1 bar, avant d’être regonflée plus tard. Le pneumaticien allemand promet ces deux technologies pour un futur proche. À coup sûr, elles amélioreront la mobilité en étant mieux adaptées aux voitures électriques et autonomes. Mais à quels prix ? Une grande question.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages