A lire aussi

Rejoignez nous sur :

À Francfort, Jaguar Land Rover présente un volant pas comme les autres, doté d’intelligence artificielle et préfigurant ce que pourrait être l’outil gérant l’automobile de demain.

ÀInévitable pour la voiture du futur, l’intelligence artificielle (AI) gagnera la quasi-totalité de ses organes y compris le volant. Anticipant cette échéance, les chercheurs de Jaguar Land Rover (JLR) ont mis au point un volant surdoué, «capable d’exécuter des centaines de tâches», comme l’explique le groupe britannique dans un communiqué. Son nom ? Sayer. Un bel hommage à Malcolm Sayer, illustre designer ayant crayonné des Jaguar entre 1951 et 1970, dont l’iconique Type E.

Un chef d’œuvre technique et esthétique
Aussi beau qu’une sculpture ou tout autre objet décoratif, ce volant prend une forme originale et futuriste, en étant sans moyeu et recouvert d’un habillage façon aluminium brossé, qui laisse transparaître des affichages digitaux. Pour JLR, ce volant amovible, connecté et entièrement géré par reconnaissance vocale est destiné à l’automobile telle qu’elle devrait être à l’horizon 2040, c’est-à-dire, intelligente, autonome et probablement partagée. Pour vous donner une idée plus tangible sur ce dont est capable ce volant «organizer» et intelligent, JLR donne cet exemple. «Réunion à 2 heures de route de chez vous prévue à 8h demain matin ? Demandez à Sayer de votre salon et il calculera l’heure à laquelle vous pouvez vous lever, l’heure d’arrivée d’une voiture autonome à votre porte et suggérera même les parties du trajet susceptibles de vous donner envie de prendre le volant».

Le volant de toute une vision
Mieux encore, en étant amovible et utilisable sur toutes les futures voitures (de JLR probablement), ce volant joue le rôle d’un disque dur mobile, son utilisateur pouvant retrouver systématiquement ses propres réglages de conduite, sa playlist musicale préférée et ses itinéraires quotidiens ou fréquents. En fait, Sayer n’est qu’une composante de la nouvelle approche conceptuelle imaginée par Jaguar Land Rover pour envisager l’avenir de l’automobile. Une vision très futuriste à travers laquelle l’auto-partage devient la règle plutôt que l’exception, chaque client n’étant réellement propriétaire que de son propre volant. Cette vision sera matérialisée par la Jaguar «Future-Type», concept destiné à explorer ce que sera la mobilité au-delà de 2040. Une échéance à laquelle les conducteurs pourraient être définitivement dispensés de toute manipulation du volant. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages