Imprimer
Affichages : 1437

Le Tchad a accueilli les 26, 27 et 28 juin 2019, 13 délégations du monde arabe et plus de 180 entrepreneurs, chefs d’entreprises, industriels, investisseurs marocains, arabes, internationaux et de la sous-région. Plusieurs panels sectoriels et ateliers, rencontres G2G, B2B et B2G ont alimenté les échanges pendant ces trois jours de rendez-vous d’affaires à N’Djamena.

Le jeudi 20 juin, le ministre de l’Economie et de la planification du développement du Tchad, Issa Doubragne présidait une visite de travail dans le Royaume du Maroc afin de mobiliser l’expertise marocaine dans plusieurs domaines, particulièrement en matière d’énergie, d’infrastructures et de technologie afin de raffermir les relations de coopération dans le cadre du forum Invest in Tchad.

Cette première édition du forum Invest in Tchad a dépassé de loin les pronostics les plus optimistes en réussissant pour la première fois à rassembler à N’Djamena le gotha économique et financier marocain, arabe, tchadien, sous régional et international. Après trois jours d’échanges, d’exposés, de tables-rondes, d’établissements de liens et de renforcement de partenariats stratégiques, le Tchad peut légitimement estimer avoir enregistré un succès économique et diplomatique de taille.

La cérémonie d’ouverture a été caractérisée par quatre interventions. Le Président de la Chambre de commerce d’Industrie des Mines et d’Artisanat du Tchad  Amir Artine Adoudou, le Directeur Général de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) Sidi Ould TAH et le Ministre de l'Économie et de la Planification du Développement Issa Doubragne ont tour à tour rappelé les objectifs de ce forum et souhaité qu’ilsoit un moyen d’accélérer la mise en œuvre des annonces faites lors de la Table-ronde de Paris. Ils ont rappelé la nécessité d’une meilleure coordination de ces intentions  autant que leur concrétisation rapide.

En ouvrant ce 1er Forum international d’investissement, Son Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad a fermement engagé le gouvernement tchadien dans une coopération économique renforcée, basée sur les Partenariats Public Privé et tournée vers tous les investisseurs du monde en général et particulièrement vers les investisseurs du monde arabe. L’objectif visé à terme est d’accompagner le Tchad vers son émergence et d’en faire un carrefour d’affaires reliant le monde arabe à l’Afrique subsaharienne. « L’Afrique ne serait pas tout à fait l’Afrique sans le Monde arabe et le Monde Arabe ne serait pas ce qu’il est sans l’Afrique » avait déclaré le Président de la République.

Dans la même veine, le Président de la République a insisté sur l’extrême nécessité de renforcer les capacités du secteur privé tchadien pour en faire le véritable partenaire du gouvernement tant dans la politique de diversification de l’économie envisagée que dans les initiatives de formulation et de création des richesses et d’emplois pour tous. Dans cette perspective, le Chef de l’État, après avoir créé par décret, le Conseil présidentiel pour le climat des affaires, qu’il va présider lui-même, a aussi pris des engagements d’ouvrir le Tchad aux ressources innovantes et structurantes tels que les finances inclusives et islamiques en vue d’augmenter ces financements et investissements pour la réalisation concrète des quatre axes du Plan National de Développement.

Le Gouvernement du Maroc notamment représenté par le secrétaire d’État chargé du Transport, Najib Boulif s’est fortement engagé pour apporter son assistance technique et financière dans le développement des secteurs ci-après :  Urbanisme, eau et assainissement ; Transport urbain ; Ferroviaire ; Énergétique ; Mines, géologie et carrières ; Technologie de l’information et de la communication.