A lire aussi

10-12-2018 10:23

«Regarde-moi», l'autisme autrement

Le film tunisien «Regarde-moi», du réalisateur Nejib Belkadhi, est une belle histoire familiale…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

 

Aziz Akhannouch et Othman Benjelloun font partie des 23 milliardaires (en dollars) que compte l’Afrique. Le classement, établi par Forbes, est dominé par le Nigérian, Aliko Dangote.

Deux Marocains parmi les 23 hommes les plus riches d’Afrique 2018. Il s’agit de Aziz Akhannouch et Othman Benjelloun, à en croire le magazine américain Forbes, qui vient de publier son classement annuel des milliardaires africains. Akhannouch, l’actionnaire majoritaire d’Akwa Group et non moins ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, est le 12e Africain le plus riche du continent, à en croire Forbes, qui estime sa fortune à 2,2 milliards de dollars. Le leader du Rassemblement national des indépendants (RNI) réalise ainsi un gain consistant en une année, puisque sa richesse était estimée à 1,6 milliard de dollars il y a environ tout juste un an, avec une 14e place continentale. Le Marocain le plus riche, dont le groupe est actif dans les hydrocarbures, réalise l’une des plus belles percées de ce classement très select qui compte un autre habitué des distinctions : Othman Benjelloun. Le patron de Financecom est en effet le second Marocain à figurer sur cette très petite minorité de milliardaires africains. Othman Benjelloun y occupe la 15e place ex aequo avec le Nigérian Folorunsho Alakija. Leur fortune est estimée pour chacun, à 1,6 milliard de dollars. Le président-directeur général du groupe BMCE Bank of Africa était classé en 2017 au 14e rang continental.

L’indétrônable Dangote
Globalement, le classement de Forbes reste dominant par le Tycoon nigérian, Aliko Dangote. Le boss du groupe éponyme, actif dans l’agroalimentaire et la cimenterie voit sa fortune mesurée à 12,2 milliards de dollars, soit loin devant son poursuivant direct, le Sud-africain Nicky Oppenheimer, avec 7,7 milliards, talonné par son compatriote Johan Rupert (7,2 milliards). En 2018, l’évolution la plus spectaculaire est de l’Algérien Issad Rebrab, qui a fait grossir sa fortune d’un milliard de dollars en une année, passant ainsi de 3 à 4 milliards. Par nationalité, les Sud-africains sont de loin les plus présents dans ce classement. En effet, 8 grandes fortunes de la nation arc-en-ciel apparaissent parmi le top 23 africains, suivis de 6 égyptiens et de 3 nigérians.

Activités de milliardaires
Autre enseignement à tirer de ce classement Forbes : la plupart de ces fortunes africaines sont actives dans les secteurs tels que la distribution, les hydrocarbures, les télécoms, ainsi que la bancassurance. De même, il est à retenir que la fortune cumulée de ces «happy few» africains est passée de 75,4 milliards de dollars en 2017, contre 70 milliards en 2016. Leur nombre, de 21 à 23 milliardaires. Autrement dit, l’Afrique compte plus de milliardaires, qui s’enrichissent de plus en plus.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages