A lire aussi

10-12-2018 13:09

Finance Participative. Un secteur encore en chantier

Cela fait un peu plus d’un an que les premières banques participatives ont entamé leur activité au…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO / Afrique

Le directeur général par intérim de l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), Abderrahim El Hafidi, prend la tête de l’Association africaine de l’eau (AAE/AfWA). Pour le Maroc, ce deuxième mandat est une reconnaissance du travail accompli, durant les deux premières années, à la présidence de l’association des distributeurs d’eau sur le continent.

Le royaume rempile à la tête de l’Association africaine de l’eau (AAE/AfWA). En effet, le Maroc a été réélu à l’unanimité, samedi 11 février à Bamako, à la présidence de l’association, en la personne du directeur général par intérim de l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), Abderrahim El Hafidi. Cette élection pour un deuxième mandat (2018/2020) a eu lieu lors de l’Assemblée générale de l’association, qui se positionne comme une institution pour l’amélioration des performances des sociétés d’eau et d’assainissement en Afrique. «Cette reconduction constitue un nouvel exploit du Maroc au cœur de l’Afrique et démontre encore une fois la compétence et la crédibilité dont jouit le royaume au sein de la communauté africaine», s’est félicité Abderrahim El Hafidi. «La réélection du Maroc à la tête de cette organisation est une sorte de renouvellement de la confiance au royaume pour continuer à conduire cette prestigieuse association africaine», a-t-il ajouté, relevant qu’il s’agit d’une «récompense d’un travail sérieux, ainsi qu’une démonstration forte des compétences et du savoir-faire dont dispose le Maroc, notamment dans le domaine de l’eau. Ce résultat s’inscrit parfaitement dans le cadre de la vision stratégique du roi Mohammed VI qui a fait de la coopération africaine une priorité nationale», a-t-il souligné.

Avancées remarquées
L’Assemblée générale de l’AAE a été l'occasion d'examiner les moyens permettant de relever les défis liés à l’accès à l’eau potable et au développement des infrastructures d’assainissement, a par ailleurs fait savoir El Hafidi. Le directeur par intérim de l’ONEE a noté, à cet égard, que les avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de la généralisation de l’accès à l’eau potable ont attiré l’attention de l’ensemble des pays membres de l’Association, qui ont fait part de leur souhait de tirer profit de la grande expérience développée par le royaume à travers les années. Il a rappelé que le Maroc, qui a construit la première centrale de traitement d’eau potable en 1969 à Bouragreg, va prochainement mettre en service une autre centrale à Oum Azza, ajoutant que le royaume dispose d’un laboratoire national accrédité à l’échelle internationale en matière de contrôle de la qualité de l'eau.

Association de distributeurs
Créée en 1980, l'Association africaine de l’eau, initialement Union africaine des distributeurs d’eau, contribue à influencer les politiques du secteur en Afrique et accompagne ses membres en vue de la réalisation des objectifs fixés par la communauté internationale en matière d’accès des populations à l’eau potable et aux services d’assainissement. L’AAE est une organisation qui regroupe les sociétés de production et de distribution d’eau potable, les sociétés de fourniture de services d’assainissement et celles de régulation de la politique du secteur au niveau de chaque pays d’Afrique. Elle réunit tous les deux ans les professionnels africains des secteurs de l’eau et de l’assainissement ainsi que des partenaires et experts internationaux pour proposer des solutions innovantes aux problèmes liés à l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement en Afrique.

Améliorer les performances
L’AAE a pour objectifs de promouvoir le partenariat entre les sociétés membres en vue d’améliorer leurs performances, renforcer les efforts de plaidoyer du secteur en direction des gouvernements et institutions africains pour la prise en compte des problèmes de l’eau et de l’assainissement dans les politiques publiques et l’allocation des ressources. Il s’agit également de promouvoir le renforcement des capacités et d’améliorer les performances des produits et services dans le but d’influencer les performances évaluées des sociétés d’eau. Le renforcement des réseaux institutionnels et la production des connaissances scientifiques font aussi partie des objectifs de l’AAE.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages