A lire aussi

21-11-2017 09:24

Régionalisation : Feu vert pour les deux fonds de soutien étatiques

Cinq critères de répartition des recettes du Fonds de solidarité interrégionale, ainsi que ceux…
Rejoignez nous sur :

Dans le cadre du Plan d’accélération industrielle 2014-2020, Maroc Export organise pour la première fois à Lagos une mission B to B du 14 au 16 novembre. 30 entreprises marocaines y participent.

C’est une première! Maroc Export organise, à partir d’aujourd’hui, une mission B to B dans la capitale économique du Nigeria, Lagos. Cette mission, étalée sur trois jours, concerne les secteurs des BTP et matériaux de construction, de l’électrique, des énergies renouvelables, des TIC et du pharmaceutique. Son objectif est «le renforcement des échanges commerciaux avec ce pays d’une part, et le développement d’un partenariat gagnant-gagnant basé sur les complémentarités entre les entreprises marocaines et leurs homologues nigérians de l'autre», indique Maroc Export dans un communiqué. Selon la même source, quelque 30 participants marocains forment la délégation marocaine. Les volets de cette manifestation comporteront l’organisation d’un symposium sur les échanges économiques et commerciaux entre le Maroc et le Nigeria, suivi de rencontres B to B.

Rapprochement
Ce déplacement d’opérateurs économiques marocains au Nigeria est le reflet du rapprochement progressif entre le Maroc et la première puissance économique et démographique du continent. Les relations entre les deux pays, longtemps restées froides, se réchauffent depuis bientôt un an. Elles ont été redynamisées par la participation du président Muhammadu Buhari à la COP 22 en novembre 2016 à Marrakech, et la visite du roi Mohammed VI au Nigeria en décembre de la même année. Cette visite royale s’était soldée par la signature de 15 accords portant sur les énergies renouvelables, l’aviation, l’agriculture et la pêche maritime. Elle était également l’occasion de lancer le partenariat autour de la construction d’un gazoduc de près de 4.000 kilomètres qui traverse une dizaine de pays pour, à terme, être connecté au marché européen. Ce partenariat pourrait bénéficier à 300 millions d'habitants. Il permettra notamment d’accélérer les projets d’électrification dans toute la région de l’Afrique de l’Ouest, servant ainsi de base pour la création d’un marché régional compétitif de l’électricité.

Rencontres
De plus, il est à noter que lors de la mission de préparation et d’examen du plan d’actions promotionnelles entre le Maroc et le Nigeria organisée en juillet dernier, Maroc Export s’est réuni avec plusieurs entités publiques et privées. Il s’agit de la Nigerian Association of Chambers of Commerce, Industry, Mines & Agriculture (NACCIMA); de la Lagos Chamber of Commerce & Industry, et de la United Bank for Africa (UBA), l’un des premiers groupes bancaires d’Afrique.

Force économique
Il est à noter que l'économie nigériane est dominée par le secteur pétrolier, lequel assure 15% du PIB du pays, 70% des recettes de l'État et plus de 77% des exportations totales du pays. Le pays est le 8e exportateur mondial de pétrole. Les réserves pétrolières sont estimées à environ 35 milliards de barils. Le Nigeria est aussi devenu un des plus importants exportateurs de gaz naturel liquéfié. Le pays produit également du minerai d'étain et du charbon qui est destiné au marché domestique. L'autre secteur clé de l'économie nigériane est l'agriculture, qui emploie près de 60% de la main-d'œuvre et génère plus de 26% du PIB nigérian (décembre 2016). Le commerce de gros et de détail contribue à près du quart du PIB (environ 16% du PIB en 2016). Les télécommunications, dont la croissance est particulièrement dynamique, représentent environ 9% du PIB. L’industrie représente moins d'un quart du PIB (20% du PIB en 2016) et voit son développement freiné par les coupures d’électricité.

Opportunités
Grâce à son potentiel humain et sa richesse en ressources naturelles, le Nigeria se classe au rang de 1re puissance économique d'Afrique avec un PIB de 481,07 milliards de dollars (2016), devant l’Afrique du Sud (312,8 milliards de dollars en 2016). De nombreuses opportunités s’ouvrent donc pour les entreprises marocaines, notamment dans les infrastructures, la pharmaceutique et les cosmétiques. Le Nigeria représente 70% des richesses de la CEDEAO et a une population de plus de 180 millions d’habitants, une population plus nombreuse que celles des 14 pays d’Afrique de l’Ouest cumulées.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages