A lire aussi

17-11-2017 11:14

Attijariwafa bank : Un plan pour accompagner les entreprises étrangères

Dans le cadre de son «Plan PME», Attijariwafa bank vient de mettre en place un «Plan Offshore»…
Rejoignez nous sur :

En allant à Bonn, le Maroc garde en tête le bilan de la COP22 marqué par six   principales avancées. L’équipe climat Maroc espère qu’au même titre que la COP 22 a donné lieu à l’agenda de l’action, rebaptisé Agenda de Marrakech, la COP 23 devra graver dans le marbre l’agenda du financement.

Le Maroc est fin prêt pour participer activement à la COP23, qui aura lieu à partir de la semaine prochaine, c'est-à-dire du lundi 7 au vendredi 17 novembre à Bonn en Allemagne. La délégation marocaine qui sera conduite par le Secrétariat d’État au développement durable, a déjà élaboré sa feuille de route. «Un chemin de fer» qui, s’il est suivi à la lettre, permettra au royaume de réussir sa participation à cet événement planétaire, qui rappelons-le, fait suite à la COP22 tenu en novembre dernier à Marrakech. D’abord, il faut savoir qu’en allant à Bonn, le Maroc garde en tête le bilan de la COP22 marqué par six (6) principales avancées, en l’occurrence la Déclaration de Marrakech ; l’engagement du Dialogue de facilitation de 2018 où tous les protagonistes se sont entendus sur un calendrier de travail jusqu’à cette échéance ; l’Agenda de l’action matérialisé par le Partenariat de Marrakech ; la définition des lignes directrices pour la mise en œuvre des CDN (National Determined Contributions) et la concrétisation de la CMA-1 (1re Conférence mondiale sur l’adaptation) qui a connu la ratification de l’Accord de Paris par 169 pays ainsi que la soumission des NDC par 163 pays.

Pour relever les enjeux liés à ces avancées, la délégation marocaine s’est fixée trois principaux objectifs à Bonn : ancrer le bilan de la COP22 dans le processus d’implémentation de l’Accord de Paris ; soutenir la dynamique générée auprès des acteurs nationaux et assurer la continuité des travaux engagés par la présidence marocaine.  Marrakech a été également la rampe de lancement de l’agenda 2018, de l’accélération de la finance climat, du renforcement des capacités et de la priorisation de la coopération sud-sud où trois commissions ont été lancées par le roi  Mohammed VI. La COP23 devra aussi être l’occasion de valoriser le modèle climat du Maroc pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris à travers ses différentes composantes, à savoir la Stratégie nationale de développement durable (SNDD), le Plan national d’adaptation métrique (PNA-Métrique), le NDC Partnership (Coprésidence assurée avec l’Allemagne), la gouvernance inclusive à travers le 4C-Maroc, le financement et la transparence du NDC Maroc avec le PMR et le SNIGES de MRV, le Plan national d’investissements climat (lead du Maroc auprès du FVC) et les initiatives sectorielles de l’Agenda de l’action (3A, l’initiative Privée Ceinture bleue….). Ce n’est pas tout : l’équipe climat Maroc tient  à ce que l’élan de Marrakech continue.

Notamment en ce qui concerne l’instauration d’une nouvelle génération de COP fondée sur deux trajectoires : l’agenda de la négociation et l’agenda de l’action avec la préparation en 2018 de la phase d’évaluation des progrès réalisés sur la trajectoire d’atteinte des NDCs inconditionnels et conditionnels consignés dans l’Accord de Paris. À Bonn, il s’agira aussi de soutenir la dynamique de mobilisation générée par la COP 22, en l’occurrence auprès de l’ensemble des acteurs au Maroc auprès de la Communauté internationale en soutien au royaume, mais également auprès des acteurs non-étatiques qui étaient en conclave en septembre à Agadir lors du 2e Sommet Climate Chance et auprès des acteurs du sud à travers le NDC dialogue Africa organisé dernièrement à Rabat. Bref, l’équipe Climat Maroc espère qu’au même titre que la COP 22 a donné lieu à l’agenda de l’action, rebaptisé Agenda de Marrakech, la COP 23 devra graver dans le marbre l’agenda du financement.  


Pavillon Maroc  

Le Maroc aménagera un pavillon de 250 m2 dans la «Bonn Zone»/zone verte composé d’une salle de Side Events de 125 m2 pouvant accueillir 120 personnes ; d’une salle de réunion de 25 m2 ; d’un salon VIP de 20 m2 ; d’une hall d’exposition et d’accueil de 68 m2 et d’une réserve et d’un vestiaire de 12 m3. Plusieurs animations y sont prévues dont des sides events sur 11 thématiques différentes portant sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ; l’Agriculture, eaux, forêts et dégradation des terres ; Ville et territoires ; Océans et mers ; Résilience (Oasis, Santé, Gestion des risques) ; Transports ; Finance ; Innovation et renforcement de capacités ; Genre et climat ; Éducation et jeunesse ; Industrie et une journée Afrique. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages