A lire aussi

15-05-2018 13:00

Fortes pluies prévues mercredi et jeudi

De fortes averses orageuses sont prévues du mercredi 16 mai à 14H00 au jeudi 17 mai à 12H00 dans…
Rejoignez nous sur :
L'invité des ÉCO
Pierre Hervouet, coach Agile chez BNP Paribas Fortis (Belgique) et Fondateur d’Agile Lebanon (Liban)

En marge de sa participation en tant que conférencier lors de la conférence internationale PPM 2017, organisée par Trusted Advisors les 26 et 27 octobre à Marrakech, Pierre Hervouet, Coach Agile, nous livre ses réflexions et analyses à propos d'Agile et du management 3.0.

Les Inspirations ÉCO : En quoi consiste la méthode Agile ?
Pierre Hervouet :  Tout d’abord, il faut plutôt parler de méthodes Agile que d’une méthode Agile. Le mouvement Agile a pris forme en 2001, quand 17 développeurs à l’origine de différentes méthodes de gestion alternative de projets (XP, SCRUM, FDD…) se sont réunis pour rédiger le Manifeste Agile. Ce manifeste, la référence pour l’ensemble des méthodes, est composé des 4 valeurs et 12 principes communs à toutes ses méthodologies. Les concepteurs de ces approches considéraient qu’au lieu de chercher à capturer tous les détails de l’exécution d’un projet informatique dans la phase initiale de planification, il était plus efficace de faire des livraisons de modules opérationnelles régulièrement avec des périodicités courtes (d’une semaine à quelques mois). L’approche Agile est donc itérative et incrémentale, elle permet de réduire drastiquement les délais de livraison et d’améliorer la qualité du produit. À l’issue de chaque livraison, les équipes avec les clients vérifient les hypothèses et demandes initiales. Cela impacte fortement le fonctionnement des équipes et ses relations avec les clients et utilisateurs finaux. Il faut avoir une communication plus directe, plus légère, favoriser la collaboration, c’est pour cela que l’approche Agile promeut des équipes multi-disciplinaires et autonomes. Avec Agile, il y a une acception de l’incertitude dans l’exécution du projet, c’est pour cela que les méthodes Agile proposent des boucles de feedbacks à tous les niveaux du processus afin de valider les hypothèses, d’améliorer sa pratique, la qualité et la valeur livrée.

Quelles sont les étapes d’une transformation Agile ?
J’aime bien dans votre question le mot transformation car la mise en place de l’Agile est en fait une double transformation : une transformation opérationnelle - comment faire pour livrer un module à la fin de chaque itération et une transformation culturelle ? - Agile demande une organisation qui favorise la communication et la collaboration et donc qui va supprimer de nombreux silos -. Comme toute transformation, cela passe tout d’abord par le désir d’améliorer son organisation. Ensuite, il s’agit de créer une organisation et un contexte adapté à Agile. Pour ce faire, on peut sélectionner une méthodologie Agile, Scrum par exemple, suivre les formations initiales, aligner son organisation aux recommandations de la méthodologie choisie. Avec Scrum, on privilégiera des équipes multidisciplinaires de petites tailles (une dizaine de personnes). Ensuite, on procède au renforcement de la transformation par un effort de coaching. La formation fournit le savoir de base, le coaching, lui, va chercher à renforcer ce savoir par la pratique. Il va se concentrer sur les attitudes renforçant la confiance, la culture du feedback, la transparence et il va aussi permettre d’adapter le cadre méthodologie aux spécificités de l’organisation. La mission de coaching se terminant quand les équipes ont acquis l’état d’esprit et les pratiques alignés avec les valeurs et les principes Agile et enfin étendre Agile au-delà des services informatiques : une transformation Agile par sa dynamique va impacter le mode de fonctionnement, les autres services de l’entreprise, un marketing plus rapide plus intégré, une finance plus centrée sur la création de valeurs que sur le contrôle des coûts, etc. Il est clair que c’est un processus où l’on va rechercher continuellement l’excellence opérationnelle.

Comment peut-on développer une culture d’amélioration continue au sein d’une entreprise ?
L’amélioration continue est bien un changement culturel, finalement identique à la transformation Agile. Il y a des ingrédients fondamentaux comme bâtir la confiance dans les équipes et entre les différents niveaux de l’organisation, remplacer la culture du blâme et du contrôle par une culture acceptant l’expérimentation et les erreurs. Cela suppose que le manageur change de posture, qu’il soit celui qui aide à résoudre les problèmes de ces équipes, qui les supporte dans leur recherche de solution. Les méthodologies Agile proposent des cadres de référence et un ensemble de pratiques qui permettent ce changement de paradigme.

À quoi correspond la certification Management 3.0 ?
La certification 3.0 a été créée après la publication de son bestseller Management 3.0 par Jurgen Appelo un entrepreneur et un leader de la communauté Agile. Il est parti du constat que la mise en place de méthodes Agile était un changement de paradigme pour les manageurs et aussi pour les membres des équipes. En Agile, on demande au manageur d’être au service de la réussite de ces équipes, les équipes étant autonomes, il n’est pas en charge de l’organisation détaillée du travail, il doit s’assurer que le système permet au équipe d’être le plus autonome possible et de développer au mieux leur compétences. Le membre d’une équipe Agile n’est pas un simple exécutant. Il a une force de proposition et d’amélioration concernant la réalisation de l’objectif de l’organisation. Cette certification permet donc aux manageurs et aux membres d’équipes de comprendre ces challenges et de découvrir un certain nombre de principes et de pratiques qui leur permettront d’être la force motrice d’une transformation Agile ou de la mise en place d’une culture d’amélioration continue.

Pensez-vous que les entreprises marocaines sont nombreuses à être sensibles à cette question ?
Je crois que oui, les entreprises marocaines sont à l’affût de ce qui leur permettra d’améliorer leur avantage compétitif. Certaines ont compris l’intérêt de l’Agile et ont commencé leur transformation tandis que d’autres souhaitent le faire. J’en veux pour preuve le thème de la conférence PPM à Marrakech cette année : «L’Agilité». En 2016, j’étais le seul orateur abordant ce sujet. Aujourd’hui, c’est l’objet de toute la conférence. Par ailleurs, il faut comprendre qu’Agile est l’approche dominante dans le secteur informatique et digital, de plus en plus d’entreprises majeures effectuent des transformations Agile.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages