GCAM Engagés pour une digitalisation pour tous

 

L’entrée de Cristiano Ronaldo à la Juventus ne fait pas forcément l'unanimité. Tandis que le club a dépensé 117 millions d’euros pour embaucher l’étoile portugaise, les employés de la société Fiat, à Melfi, ont choisi de riposter.

La famille Agnelli, détenteur historique de la Juve et aussi de Fiat, est ciblée par les employés de la marque italienne à Melfi. Les salariés ont en effet choisi de se mettre en manifestation suite à l’arrivée de Ronaldo.

"Pendant que les ouvriers se serrent toujours plus la ceinture, notre propriétaire dépense beaucoup d'argent pour une seule ressource humaine. Est-ce normal, tout ça ? Est-ce normal qu'une seule personne gagne des millions pendant que des familles n'arrivent pas à la fin du mois ?’’ , ont estimé les ouvriers dans un communiqué.

Les deux structures (la Juve et Fiat) sont associées, et naturellement leur portefeuille aussi. "On nous demande de faire des sacrifices économiques depuis des années, c'est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football," déclarent les ouvriers.

L’entrée de Cristiano Ronaldo à Turin ne fait pas le bien-être collectif. "Les ouvriers Fiat ont fait la fortune du propriétaire depuis trois générations en échange d'une vie de misère (...) Pour toutes ces raisons, une grève est prévue du dimanche 15 juillet au mardi 17 juillet", conclut le communiqué. 

 

Le Flash Sport

Vidéothèque

Vidéothèque

0
Partages
0
Partages