A lire aussi

03-12-2019 09:11

PLF 2020:La Commission des finances acte la 1e partie... et l'article 9 aussi

La Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des…
Rejoignez nous sur :
Finances

Au terme du premier semestre 2019, le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) enregistre une amélioration de ses performances et de sa profitabilité grâce à une dynamique confirmée des activités bancaires au Maroc et à un développement soutenu des filiales aux niveaux national et international.

Le groupe BCP affiche, au terme du premier semestre 2019, un produit net bancaire consolidé en amélioration de 4,8% pour s’établir à 8,8 MMDH, tiré par les performances d’activités de marché et d’intermédiation bancaire. Les dépôts du groupe ont poursuivi leur progression pour atteindre 286 MMDH. Les crédits ont, de leur côté, augmenté de 1,2% à 247 MMDH. Au Maroc, la Banque Populaire affiche une bonne tenue de ses activités à fin juin 2019. L’activité d’intermédiation a enregistré une évolution positive avec une marge d’intérêt clientèle en hausse de 4,2%, tandis que les revenus des activités de marché ont augmenté de 14%. La banque aux 6,2 millions de clients a pu récolter pas moins de 242 MMDH en dépôts suite à une collecte additionnelle de plus de 4 MMDH sur le marché des particuliers locaux et Marocains du monde. La banque réaffirme également son engagement dans le financement de l’économie nationale et porte son total encours de crédits à plus de 221 MMDH. La marge sur commission a connu de son côté une hausse de 6,2% en raison de «l’amélioration significative de l’équipement des clients» explique le management de la banque.

Le réseau de la Banque populaire compte aujourd’hui un peu plus de 5.135 points de distribution. Du côté des filiales, celles-ci affichent un PNB en progression de 14% et contribuent à plus de 38% aux revenus du groupe. Les filiales spécialisées ont affiché une hausse de 20%, tirée par la bonne dynamique de l’ensemble des activités et par la surperformance des filiales Corporate and Investment du groupe. Le PNB des filiales en Afrique subsaharienne a, quant à lui, évolué de 8,3% grâce à la performance de l’activité d’intermédiation bancaire des Banques Atlantique. Celle-ci affiche une croissance de 2% sur les dépôts et de 4% sur les crédits. Par ailleurs, le groupe assure maintenir une politique de provisionnement toujours prudente. Cela lui a permis d’améliorer son taux de couverture. Sa provision pour risques généraux a de ce fait été renforcée de plus de 550 MDH.Au final, le résultat net consolidé poursuit son ascension en s’appréciant de 2,4% à près de 2 MMDH. Le résultat net part du groupe a, quant à lui, crû de 5,5% à 1,6 MMDH. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages