A lire aussi

17-07-2019 09:28

Recherche scientifique. L’Université Cadi Ayyad primée 

L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech a été primée "Best University Award" dans le cadre de la…
Rejoignez nous sur :
Finances

La BMCI et la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) viennent de conclure un partenariat qui met en place une ligne de financement soutenant les transactions internationales des importateurs et exportateurs marocains. Les collaborateurs de la banque bénéficieront également de formations concernant les best practices au niveau international.

La BMCI et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) enchaînent les collaborations. Mardi 9 juillet, les deux établissements ont scellé leur troisième partenariat en 12 mois. Celui-ci vise la mise en place d’une ligne de financement de 60 millions d’euros destinée au soutien des exportateurs et importateurs marocains. Ce financement s’inscrit dans le cadre du Trade Facilitation Program (TFP) (Programme de facilitation du commerce).

«Cette ligne de financement concernera toutes les entreprises ayant un lien avec les activités d’import et d’export en zone onshore. Nous pouvons également en faire bénéficier nos clients qui sont en zone offshore… En somme, cela va permettre de servir tous les clients qui ont un besoin en devises (euro)», explique Idriss Bensmail, directeur général adjoint de la BMCI.

Cette ligne de financement est une manière de concrétiser l’ambition de la banque de soutenir l’activité de commerce international. «L’import-export représente un élément très important pour la BMCI. Nos parts de marché sur cette activité se placent entre 11% et 13%. Nous sommes un acteur important dans ce domaine-là puisque nous atteignons une part de marché de 30% pour le financement dans les zones offshore», rappelle le directeur de la banque qui revendique sa position de leader sur ce segment.

Une activité que la BERD soutient depuis 1999 avec la mise en place de ce programme d’aide aux échanges commerciaux. Il a pour but de promouvoir les échanges internationaux à destination et en provenance des pays d’opération de la BERD. BMCI est d’ailleurs la cinquième banque de la place à bénéficier de ce programme.

«Cette ligne de crédit va soutenir les activités d’import-export des entreprises marocaines à l’étranger. Elle va permettre de garantir auprès de 800 banques confirmatrices ces opérations-là… Il faut dire qu’il y a une forte demande à ce niveau. Elle est cyclique, certes, mais elle suit la situation économique et le dynamisme du pays. Aujourd’hui, ce sont plus de 660 millions d’euros d’activité d’import-export que nous avons garantis via ce programme au Maroc», souligne Marie-Alexandra Veilleux-Laborie, directrice de la BERD pour le Maroc.

À noter que ce programme ne se limite pas à la ligne de financement: il compte également un accompagnement des banquiers avec une formation dédiée, et ce en vue d’améliorer les standards opérationnels de la banque dans ce domaine.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages