A lire aussi

16-10-2019 16:35

Emprunt obligataire: L'AMMC vise la demande du Crédit agricole

Résultat de recherche d'images pour "Crédit agricole leseco.ma"
L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé, mardi, l'émission par Crédit Agricole du…
Rejoignez nous sur :
Finances

Wafasalaf prépare sa sortie sur le marché obligataire. La société de financement vient d’obtenir le feu vert de l’AMMC pour émettre un emprunt obligataire subordonné de 250 MDH, d’une maturité de 7 ans. La période de souscription court du 20 juin au 24 juin inclus. Wafasalaf entend, à travers cette opération, renforcer ses fonds propres, diversifier ses sources de financement et financer son plan à moyen terme à horizon 2022.

Wafasalaf se positionne sur le marché obligataire. La société de financement se prépare à émettre un emprunt obligataire non coté de 250 MDH. L’opération, qui vient d’obtenir l’aval de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), s’effectuera à travers l’émission de 2.500 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 DH.

L’emprunt sera réparti en deux tranches d’une maturité de 7 ans chacune. La première, plafonnée à 167 MDH, sera assortie d’un taux d’intérêt facial fixe calculé sur la base de la courbe des taux de référence du marché secondaire des bons du Trésor de maturité 7 ans telle que publiée par Bank Al-Maghrib en date du 3 juin 2019, soit 2,75%. Celui-ci sera augmenté d’une prime de risque de 70 points de base pour atteindre au final un taux de 3,45%. La seconde tranche, quant à elle, est plafonnée à 83 MDH et offre un taux d’intérêt révisable annuellement, en référence au taux plein 52 semaines (taux monétaire) calculé à partir de la courbe des taux de référence du marché secondaire telle que publiée par Bank Al-Maghrib en date du 3 juin 2019, soit 2,31% augmenté d’une prime de risque de 60 pbs, soit 2,91% pour la première année. La période de souscription s’étend du 20 juin 2019 au 24 juin 2019 inclus. L’émission est réservée aux investisseurs qualifiés de droit marocain (OPCVM, compagnies financières, établissements de crédit, compagnies d’assurance et de réassurance, Caisse de dépôt et de gestion et les organismes de pension et de retraite).

À travers cette émission obligataire, la société de financement vise à renforcer ses fonds propres réglementaires actuels et par conséquent son ratio de solvabilité. L’emprunt obligataire permettra également à Wafasalaf de diversifier ses sources de financement et d’optimiser ses coûts de financement.

D’ailleurs, dans l’objectif de diversification des sources de refinancement et de développement d’outil de gestion de fonds propres et du risque de taux, le Conseil de surveillance du 22 mai 2018 avait autorisé la mise en place d’un programme de titrisation de crédits à la consommation détenus par Wafasalaf pour un montant de 1 MMDH et ce, dans un horizon de 5 ans. Une première opération de 250 MDH a été effectuée fin 2018 par le biais du compartiment Invest Al Mouaddaf du fonds de titrisation FT Salaf Invest créé à cet effet. Il s’agit de la cession d’un portefeuille de créances résultant de crédits à la consommation destinés aux fonctionnaires. L’émission a été clôturée avec succès et souscrite 3,56 fois. Wafasalaf prévoit également d’élargir ultérieurement ce périmètre en intégrant les créances relatives aux autres produits. Une initiative s’inscrit dans le programme stratégique lancé en 2018, lui-même entrant dans le cadre du plan moyen terme à horizon 2022. À travers ce programme de développement, Wafasalaf oeuvre à diversifier ses activités et à conquérir de nouvelles cibles, régions et produits, ainsi qu’à faire du digital un levier d’amélioration de la valeur et l’expérience client, tout en développant les compétences du capital humain et un process d’innovation productif. Cela permettra d’accélérer le rythme de croissance des activités portées et gérées. Par ailleurs, Wafasalaf prévoit la réalisation d’un PNB d’environ 1,089 MMDH et d’un résultat net d’environ 327 MDH en 2019.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages