A lire aussi

12-12-2018 10:47

Normalisation. Deux nouvelles certifications délivrées par l’IMANOR

Casablanca a abrité, hier, le Forum national de la certification. À cette occasion, l’Institut…
Rejoignez nous sur :
Finances

Le Conseil d’administration a décidé de convoquer l’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires afin d’examiner le projet d’offre publique de vente réservée aux salariés du groupe. Détails.

Le Conseil d’administration du groupe Attijariwafa bank (AWB) a décidé de soumettre à l’Assemblée générale extraordinaire une nouvelle offre publique de vente (OPV) réservée aux salariés à des conditions avantageuses, pratiquement 10 ans après la dernière opération du genre. Cette OPV aura ainsi pour objectif de renforcer l’engagement des collaborateurs autour d’un projet d’entreprise fédérateur et créateur de valeur pour les clients, les salariés, les actionnaires et les économies des pays de présence.

Ainsi, l’AGE devrait autoriser une augmentation de capital réservée aux salariés de la banque et de ses filiales au Maroc d’un montant maximum de 63,3 MDH, par émission d’un maximum de 6,33 millions d'actions nouvelles (d’une valeur nominale de 10 DH chacune) à émettre à un prix de souscription (prime d’émission incluse) de 379 DH par action. Le montant maximum de l’apport global, correspondant à la valeur nominale et maximum de l’augmentation du capital (soit 6,33 MDH) et à la prime d’émission globale maximum (soit 2,33 MMDH), sera d'environ 2,4 MMDH. Les actions nouvelles seront souscrites et libérées intégralement en espèces. Le maximum des actions nouvelles porteront jouissance à compter de la date de réalisation de l’augmentation de capital réservée aux salariés, et seront assimilées aux actions anciennes.

En conséquence, les actions nouvelles donneront droit aux distributions de bénéfices ou répartitions de réserves qui pourraient être décidées par la société à compter de la date de réalisation définitive de cette augmentation de capital. Les actions nouvelles ne donneront droit à aucune distribution de bénéfices ou répartition de réserves de primes ou de réduction de capital social, de quelque nature que ce soit versé avant la date de réalisation de l’augmentation de capital social. L’augmentation de capital sera ainsi scindée en deux tranches. La première formule, dite classique, définit le montant maximum de l’opération à 1,6 MMDH. La formule «Plus» concernera un montant maximum de 800 MDH. Les modalités de souscription à ces deux tranches seront précisées dans une note d’information qui sera soumise à l’approbation de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

La banque tente ainsi de récompenser ses forces vives, qui participent au développement du groupe. En effet, au terme du premier semestre 2018, la banque a quasiment surperformé le marché, selon les aveux de son président-directeur général, Mohamed El Kettani, lors de la dernière présentation des résultats. Ainsi, le produit net bancaire d’AWB affiche 11,3 MMDH, soit une progression de 7,5%.

La banque enregistre également un résultat net part du groupe de 2,8 MMDH sur les six premiers mois de l’année, soit une croissance de 6,35% par rapport à la même période de 2017. Un résultat qui a été porté par la performance des différents pôles d’activités du groupe bancaire, notamment la banque au Maroc, en Europe et en zone offshore, malgré un contexte difficile marqué par plusieurs facteurs relatifs au marché bancaire marocain, relativement faible en termes de croissance. La banque a, du coup, pu tirer son épingle du jeu à travers le crédit d’impôt, avec une croissance plus forte et des gains de parts de marché. D’ailleurs, le groupe affiche une part de marché de 26,32% à fin juin 2018 contre 24,75% l’année dernière. Dans le détail, les sociétés de financement spécialisées du groupe ont contribué à hauteur de 280 MDH. De son côté, la Banque de détail à l’international a généré pas moins de 890 MDH.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages