A lire aussi

10-12-2018 12:47

Conférence de Marrakech sur la migration.. Que dit la lettre royale lue par El Othmani?

Le défi de la conférence de Marrakech sur la Migration, qui a ouvert ses travaux lundi, est de…
Rejoignez nous sur :
Finances

La branche Non-vie de l’assureur a été impactée par une augmentation du taux de sinistralité de 13 points.

Au 1er semestre 2018, Wafa Assurance affiche un chiffre d’affaires en hausse de 4,7% à 4,5 MMDH. Cette croissance est portée par l'activité Vie qui enregistre un chiffre d'affaires de 2,4 MMDH, en augmentation de 8,3% grâce à la bonne dynamique en Épargne et en Décès.

En Non-vie, le chiffre d’affaires ressort à 2,1 MMDH, en légère hausse de 0,8%. En effet, la croissance dans le segment Auto est atténuée par le repli des autres branches Non-vie. Malgré cette évolution, la compagnie réalise un résultat net en baisse de 26,1% par rapport au 1er semestre 2017, à 416 MDH, du fait de l’activité Non-vie, alors que le résultat Non technique est en amélioration de 51 MDH après remboursement intégral, en début d’exercice, de la dette résiduelle (463 MDH). «Le 1er semestre 2018 a été impacté par une augmentation de la sinistralité nette de 13 points en Non-vie pour un montant de 244 MDH en raison de la hausse de la sinistralité Automobile et de 3 sinistres de pointe majeurs», explique Taoufik Benjelloun, directeur général délégué en charge de la Stratégie de Wafa Assurance.

Les fonds propres, quant à eux, sont quasi-stables après la distribution de 420 MDH de dividende et intégration du résultat de S1-2018. La solvabilité de l’assureur est forte et en progression sensible; ainsi, la marge de solvabilité est couverte 3,9x en intégrant les plus-values latentes. En ce qui concerne le comportement de la valeur Wafa Assurance au niveau de la Bourse et l’impact de la baisse du Masi sur les opérations de l’assureur, Ramsès Arroub, PDG de Wafa Assurance, affirme qu'«Il faut être rentable indépendamment des performances de la Bourse de Casablanca. De son côté, notre assurance a toujours pu assurer ses placements en dehors des fluctuations de la place financière». En effet, le résultat financier Vie est en progression de 45 MDH, celle-ci étant due à l’augmentation des encours gérés en Épargne.

Ce résultat revient principalement aux assurés par le mécanisme des participations aux bénéfices (en Épargne). Concernant la contribution des filiales africaines de Wafa Assurance, ces dernières ont réalisé 322 MDH de chiffre d’affaires en Afrique hors Maroc, et 150 MDH en Assistance, générant un résultat cumulé de 20 MDH au premier semestre 2018. Malgré les résultats négatifs de la plupart de ses filiales africaines -vu qu’elles sont encore en période d’amorçage- l’assureur marocain envisage de conquérir de nouveaux marchés, notamment en Afrique francophone et dans la région de la Cima. L’assureur est par ailleurs prêt à entamer son activité Takaful, une fois que la réglementation l’autorisera. «Nous allons démarrer un exercice pédagogique, en partenariat avec Bank Assafa, pour expliquer aux futurs clients de la banque à quoi ressemblera la future assurance Takaful de Wafa Assurance», affirme Ramsès Arroub.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages