A lire aussi

13-12-2018 10:03

Atlantic Dialogues. Le populisme au cœur du débat

Les travaux de la 7e édition de la conférence internationale Atlantic Dialogues démarrent…
Rejoignez nous sur :
Finances

CIH Bank fait preuve de résilience face au contexte actuel. Le groupe arrive même à afficher une performance à deux chiffres à tous les niveaux. Au terme du premier semestre 2018, le produit net bancaire s’est élevé à environ 1,12 MMDH, soit une hausse de 13,7%. Le résultat net part de groupe s’est accéléré quant à lui de 136,7% à 289,2 MDH.

Contrairement au premier semestre 2017 où la banque a du faire face à un redressement fiscal, CIH Bank affiche cette année bonne mine avec des agrégats en très nette amélioration. Le groupe qui évolue dans un contexte marqué par ralentissement sensible de l’immobilier et une décélération des encours de crédits, arrive a tiré son épingle du jeu en enregistrant une performance à deux chiffres tant au niveau opérationnel que commercial. Au terme du premier semestre 2018, le résultat net part de groupe s’est élevé à 289,2 MDH, soit une croissance de 136,7% par rapport à la même période en 2017.

De son côté, le produit net consolidé s’inscrit en hausse de 13,7% à environ 1,12 MMDH. La marge nette d’intérêt représente, quant à elle, 72,5% du PNB soit 811 MDH. Elle ressort en progression de 6,9% par rapport à la même période de l’année précédente. Le coût du risque consolidé à fin juin 2018, s'est établi à -111,5 MDH. À la même période de l’année dernière, celui-ci se plaçait à -152,1 MDH, faisant ressortir un taux du coût du risque de 0,37%, «en ligne avec les standards de la place». Cette année, la conformité à la norme IFRS 9 a induit un impact sur les fonds propres de 229 MDH et une augmentation des provisions de 18,5%. Le taux de couverture s’en est pourtant bien sorti avec une amélioration de 11,5 points à 64%.

À ce stade, le résultat d’exploitation consolidé est ressorti à 319,4 MDH, en progression de 86,5% par rapport à juin 2017 sous l’effet combiné de la hausse du PNB et de la baisse du coût du risque. Sur le plan commercial, la banque aux 277 agences, fait preuve d’un grand dynamisme. L’encours des crédits à la clientèle s’est apprécié de 11,8% à 43,2 MMDH. Une performance au beau fixe, grâce en partie à la stratégie de la banque portée sur la diversification des emplois clientèle. Ainsi les crédits hors immobilier ont enregistré une hausse de 28% à 15,7 MMDH sous l’effet combiné d'une accélération de 38,7% des crédits entreprise et de 16,1% des crédits à la consommation.

Sur le même trend, l’encours des dépôts s’est bien comporté. Ce poste a atteint 34,3 MMDH, en progression de 23,5% à travers une collecte de 6,5 MMDH sur une année glissante. Une évolution qui intègre l’augmentation de 18,2% des dépôts à vue à 25,8 MMDH et de l’accroissement de 43% des dépôts à terme à 8,5 MMDH. En social, le résultat net de CIH BANK s'est amélioré de 60,2% à 231,7 MDH. Hors impact du redressement fiscal de 2017, la croissance du résultat net social aurait été de 16%. En ce qui concerne SOFAC, le résultat net social s’établit à 63,9 MDH en progression de 43 % par rapport à juin 2017. Par contre, les résultats d’Umnia Bank, la filiale participative de la banque, n’ont pas été communiqués. La banque qui a été lancé l’été 2017 a connu un démarrage timide de son activité et se développe assez lentement. Au terme de juin 2018, le réseau d’Umnia Bank atteint seulement 18 agences.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages