A lire aussi

23-04-2018 14:44

Marsa Maroc : Les investisseurs friands du titre

Malgré des réalisations en quasi stagnation à fin 2017, les investisseurs restent attirés par le…
Rejoignez nous sur :
Finances

Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 10 avril, Immorente a tenu à présenter son business modèle et les projets post-IPO. La société foncière ouvrira son capital au public (flottant de plus de 80%) et promet un rendement allant de 6% à 7,5%. La souscription au titre Immorente a été fixée du 23 au 26 avril. La première cotation est prévue le 11 mai prochain.

L’arrivée d’Immorente à la Bourse de Casablanca remet sur le devant de la scène un instrument pas encore connu du grand public. Établie sur le modèle des Real Estate Investment Trust (REIT) dans le monde des Sociétés d’investissements immobiliers cotées (SIIC) en France et des Organismes de placements collectifs immobiliers (OPCI) au sens de la loi n°70-14 régissant ces derniers au Maroc, Immorente Invest a pour ambition de devenir le premier véhicule pierre-papier coté. Une démarche qui pourrait accélérer la finalisation du cadre réglementaire.

La loi régissant les OPCI a été en effet promulguée en 2016 mais toujours en attente des décrets d’application. Néanmoins, l’équipe dirigeante de la société foncière est confiante. «Nous espérons que cette introduction en Bourse sera un succès pas seulement pour notre entreprise mais également pour l’ensemble du secteur. Nous nourrissons de grandes ambitions pour l’immobilier locatif. Nous croyons réellement que la structuration du secteur va permettre à cette classe d’actifs d’émerger et d’avoir une place dans le marché financier sur le long terme», souligne Soumaya Tazi, PDG d’Immorente Invest. La société estime avoir un argument «de vente» implacable. Elle compte offrir à ses actionnaires un rendement immobilier récurrent issu des loyers perçus. Celui-ci se situerait ainsi entre 6% et 7,3% (en net) sur la période 2019 et 2021, ce qui équivaut à la distribution de rendements composés de dividendes et de la prime d’émission constituée suite à l’augmentation de capital dans le cadre de l’IPO. Un niveau de rendement qui reste plus intéressant que celui servi par le résidentiel. Celui-ci serait limité à 4% brut.

À ce titre, le top management de la société assure que le couple rendement-risque est plutôt raisonnable. L’activité du spécialiste de l'immobilier locatif à caractère professionnel dispense la société du risque de construction, de promotion ou encore de commercialisation. Seul le risque de vacance subsiste. Celui-ci est d’ailleurs prévu dans le business plan. «Immorente est vouée à offrir au public un investissement entièrement sécurisé», martèle la présidente. D’ailleurs sur les 500 MDH d’investissements engagés, la société espère des revenus immobiliers en constante évolution. «L’ambition étant de tripler ces revenus», souligne Said Benhamida, directeur délégué et associé chez CFG Bank.

Ceux-ci devraient en effet passer de 14,8 MDH en 2017 à plus de 62 MDH à l'horizon 2021. De plus, le top management assure qu’entre 60% et 75% de ces revenus sont déjà sécurisés à travers des baux signés sur des échéances assez longues, soit de 9 à 12 ans voire plus. L'autre spécificité de cette introduction en Bourse est axée sur le flottant. Ouvert à la fois au grand public et aux investisseurs institutionnels, Immorente présente un flottant en Bourse de près de 81,2%. Sachant que l’ensemble des sociétés présentes en bourse n’ouvrent qu’environ 20% de leur capital au marché.  

CAM SIAM

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages