A lire aussi

20-06-2018 12:04

Boycott et engagement citoyen : Gouvernement et entreprises dos au mur !

Et si le gouvernement marocain avait agi de manière constructive avec la vague de boycott qui…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour des financements responsables
Finances

Les résultats 2017 du distributeur coté en bourse ont été impactés par l’évolution des taux de change. Pour atteindre le chiffre symbolique des 100 sites au Maroc, Auto Hall avait prévu un budget d’investissement de 2 MMDH, dont 1,6 MMDH ont déjà été engagés.

À l’issue de l’exercice 2017, Auto Hall réalise un résultat net consolidé en repli de 13% à 167 MDH, en raison d’une évolution défavorable du cours de l’euro vis-à-vis du dirham. C’est ainsi que les résultats 2017 du distributeur coté en bourse ont été impactés par l’évolution des taux de change pour un montant de 55 MDH. S’agissant du chiffre d’affaires (CA) consolidé, il ressort en quasi-stagnation à 5,05 MMDH. Cette évolution se traduit notamment par un repli de 1,4 point de part de marché (PDM) d’Auto Hall sur le segment des VP à 12,3%, en raison de la baisse du régime des ventes de Ford de 17,1% à 12.026 unités, et une appréciation de 1,2 point de sa PDM sur le marché des VUL à 31,4%, portés notamment par la hausse des écoulements des marques Ford et Dongfeng de respectivement 25,5% et 2,9x à 2.435 et 574 unités. Pour sa part, l’EBITDA consolidé gagne 8% à 490 MDH, fixant la marge d’excédent brut d’exploitation (EBE) à 9,7%, contre 8,9% une année auparavant. Au volet social, les revenus d’Auto Hall ressortent en recul de 3,4% à près de 3,81 MMDH, pour une capacité bénéficiaire en baisse de 11,5% à 184 MDH, établissant la marge nette à 4,8%, contre 5,3% à fin 2016. En termes d’investissements, le conseil d’administration de la société a pris note de la préparation du lancement de la construction de 7 nouvelles succursales dans les régions d’Agadir, Béni Mellal et Rabat. D’ailleurs, pour atteindre le chiffre symbolique des 100 sites au Maroc, Auto Hall avait dédié un budget d’investissement de 2 MMDH, dont 1,6 MMDH ont déjà été engagés.

Belle performance entre 2004 et 2017
Ces réalisations commerciales et financières, Abdellatif Guerraoui, président-directeur général, préfère les mettre en perspective par rapport à l’évolution globale de la performance du groupe, avec l’année 2004 comme point de départ. En effet, entre 2004 et 2017, le chiffre d’affaires d’Auto Hall est passé de 1,1 MMDH à 5 MMDH, une évolution qui s'est accompagnée d'un élargissement du réseau. De 16 sites en 2004, le groupe compte aujourd'hui à son actif 51 succursales. En matière de ressources humaines, Auto Hall n’employait que 650 salariés en 2004, un effectif qui a doublé en 2017 (1.335). Globalement, Auto Hall accapare 15% de part du marché de la distribution. Par ailleurs, les ventes des véhicules industriels du groupe ont représenté 42% du marché marocain (contre 36% en 2004). Concernant les VP et les VUL, le groupe revendique respectivement 12% et 31% de ces segments entre les deux années citées. Seules les parts de marché du segment des tracteurs agricoles ont connu un repli considérable puisqu’elles sont passées de 32% en 2004 à 18% l’année dernière. Une chute qui s’explique, selon Abdellatif Guerraoui, par «la décision d’arrêter en 2015 les facilités de paiement que le groupe utilisait dans le passé». 

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages