A lire aussi

21-06-2018 14:32

SMAP IMMO DE PARIS : Comment la région Casablanca-Settat construit durable

La région Casablanca-Settat dévoilera les axes de sa stratégie au SMAP IMMO qui demarre le 22 juin…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une digitalisation pour tous
Finances

31% des volumes échangés au cours du 3e trimestre ont été l’apanage des OPCVM. Ceux-ci sont suivis des personnes physiques et des personnes morales marocaines avec respectivement 28% et 22% respectivement.

10,129 MMDH est le montant qui a été échangé sur les deux marchés boursiers (central et blocs) au terme du 3e trimestre de l’année en cours. Un montant qui n’inclut ni les échanges correspondant aux opérations d’apports, ni ceux de transfert, ni d’introductions, ni d’offres publiques et encore moins les augmentations de capital. Le volume est ainsi en hausse de 26% par rapport à la même période de l’année précédente. L’essentiel de ce volume a été capté par le compartiment des actions avec une part de 93% au moment où le compartiment obligataire n’y représente que 7%. Dans le détail, le volume des actions échangées sur le marché central a été de l’ordre de 8,35 MMDH. 31% de ce volume ont été l’apanage des OPCVM. Ceux-ci sont suivis des personnes physiques et des personnes morales marocaines avec respectivement 28% et 22%. Les personnes morales étrangères représentent 14% dans ce volume. S’agissant de la physionomie de ces échanges, les OPCVM se sont positionnés essentiellement comme acheteurs. Les personnes physiques marocaines ont été plutôt neutres avec une position quasi-identique à l’achat et à la vente. Les autres catégories d’investisseurs ont eu une position nette vendeuse. Du côté du marché obligataire, le volume des échanges a totalisé près de 743 MDH drainés par les OPCVM (51%) et les personnes morales marocaines (49%). Les personnes morales marocaines ont réduit la cadence de leurs achats sur le marché central des actions de 48,9% entre le 2e et le 3e trimestres à un volume d'1,64 MDH. La part de ces investisseurs passe de 34,2% à 19,6%.

Les OPCVM réduisent aussi leurs achats d’actions d’un trimestre à l’autre de 21%. Leur part recule en conséquence, passant de 42,2% au 2e trimestre à 37,4% au 3e trimestre. Les personnes morales étrangères (PME) font reculer leurs volumes d’achat de 15,2%. La part des PME dans le volume se rétracte légèrement et passe de 12,8% à 12,2%. A contrario, les personnes physiques étrangères font avancer leur volume de 95,9% portant la part de 0,2% à 0,5%. Les personnes physiques marocaines quant à elle font progresser leur volume de 151,1%. La part avance considérablement et passe ainsi de 9,8% à 27,8%. Du côté des ventes, le niveau des ventes effectuées par les personnes morales marocaines fléchit de 58%. La part passe de 52,2% à 24,7%. Le niveau des ventes par les OPCVM recule de 10,6%. La part passant de 25,4% à 25,5%. A contrario, le niveau des ventes par les personnes morales marocaines avance de 53,7% faisant passer leur part dans les volumes des ventes de 9,4% à 16,2%. Les personnes physiques marocaines quant à elles de 154,6%. Leur part passe de 10% à 28,5%. Quant aux personnes physiques étrangères, bien que leur volume progresse de 1,6%, leur part demeure au même niveau. 

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages