A lire aussi

14-12-2017 11:46

Les secrets d’un succès

Le modèle de gouvernance, qui se caractérise par l'austérité, l'auto-financement, la discrétion et…
Rejoignez nous sur :
Finances

Selon le dernier indice de confiance d’Attijari Intermédiation, le moral des investisseurs en Bourse serait au beau fixe. Résultats semestriels et conjoncture économique ont permis de consolider la confiance de ces derniers en un avenir, à court terme certes, meilleur.

Le moral des investisseurs en Bourse serait au beau fixe. La dernière édition de l’indice de confiance d’Attijari Intermédiation révèle une amélioration des anticipations à l’égard de l’évolution future de l’indice MASI ainsi que des anticipations optimistes envers les résultats annuels pour l’année en cours des sociétés cotées. Il faut dire aussi que le marché a été marqué positivement par les bonnes performances semestrielles. Après un fléchissement de l’indice de toute la place en avril, coïncidant avec la publication des résultats annuels de 2016, qui fut en somme moins intéressant que les attentes, le marché a accéléré sa croissance dès septembre en profitant d’une amélioration de la masse bénéficiaire de 8,3%. Une amélioration «en cohérence avec les attentes positives des investisseurs», soulignent les analystes d’Attijari Intermédiation. Le MASI a d’ailleurs enregistré une hausse cumulée de 7% depuis juin dernier.

Les résultats annuels seraient de bonne qualité
Quant aux perceptions futures, 62% de l’échantillon constitué de 34 individus dont 50% d’institutionnels, 15% d’étrangers, 15% de particuliers et 20% d’acteurs de référence anticipent des résultats annuels de «bonne qualité» contre seulement 50% lors de l’édition précédente publiée en juin dernier. De même, seulement 6% des investisseurs sondés prévoient des réalisations annuelles 2017 mitigées contre 21% en juin. Pour ce qui est de l’évolution du MASI, 73% des investisseurs anticipent une tendance haussière de l’indice durant les trois prochains mois contre 41% lors de l’édition précédente. Parallèlement, 24% des investisseurs s’attendent à une stabilité de l’indice contre 53% en juin. Une situation qui relate l’optimisme grandissant des investisseurs, lequel se trouve généralisé d’après les analystes. Ces derniers relèvent d’ailleurs le retour de la confiance des investisseurs étrangers envers le marché des actions ainsi que la poursuite de l’amélioration des anticipations des investisseurs locaux envers ledit marché. En effet, l’indice relatif aux investisseurs étrangers a connu une appréciation de 9,4 points après avoir cédé 8,7 points lors de l’édition précédente. De son côté, l’indice relatif aux institutionnels/OPCVM progresse de 5,8 points, celui des acteurs de référence de 5,2 points et celui des investisseurs individuels de 4,3 points.

Un climat favorable
Par ailleurs, concernant le climat économique marocain, les investisseurs sont plutôt confiants bien que la proportion de ces derniers ait reculé par rapport à juin au profit des méfiants. En effet, la proportion des investisseurs méfiants à l’égard de l’économie marocaine est passée de 26% en juin à 32% en novembre tandis que celle des investisseurs confiants est passée de 47% à 41% sur la même période. Il faut dire aussi que plusieurs annonces sont venues «remonter» le moral des investisseurs. Il s’agit entre autres du classement du Maroc à la 69e position sur 190 pays au Doing Business 2018, publié par la Banque mondiale. Le royaume se positionne avant la Tunisie, l’Égypte et l’Algérie. De même, la période a été marquée par la reconduction des notes souveraines du royaume à BBB- avec perspectives stables par les agences Fitch Rating et Standards & Poor’s. A contrario, la confiance envers l’environnement international a connu une amélioration. 26% des investisseurs expriment un avis favorable concernant les répercussions de l’environnement international sur le marché des actions, contre 18% auparavant tandis que 71% des investisseurs sondés sont neutres par rapport à l’impact du contexte international sur le marché des actions contre 79% en juin dernier. En somme, les analystes qualifient «la perception des investisseurs envers le marché des actions sur les trois prochains mois comme étant «plus sereine».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages