A lire aussi

13-11-2017 11:08

Macron et Hollande se rendent sur les sept lieux des attaques du 13 novembre 2015

La France commémore les attentats qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés le 13 novembre…
Rejoignez nous sur :
Finances

La place a enregistré une bonne performance au cours du mois d’octobre et semble partie pour finir l’actuel mois de novembre en hausse.

À deux mois de la fin d’année en cours, la Bourse de Casablanca semble bien orientée. En effet, après un troisième trimestre positif, la place clôture le mois d’octobre sur une performance annuelle au-dessus de la barre des 6,2%. Une hausse qui tire profit du rebond mensuel du Masi de 1,9% à 12.373,04 points. Parallèlement, le Madex a avancé de 2,14% à 10.088,74 points. Pour le mois en cours, les analystes de Crédit du Maroc Capital s’attendent à ce que l’indice de toute la place poursuive son élan, capitalisant, notamment, sur l’impact habituel des échanges de fin d’année. À l’origine de ce vent d’optimisme qui règne sur la place, les analystes citent la publication du rapport Doing-Business 2018 par la Banque mondiale qui hisse le Maroc en première position en Afrique du Nord. Ils citent aussi la reconduction des notes souveraines du royaume à BBB- avec perspectives stables par les agences Fitch Rating et Standards & Poor’s. Il est aussi question des performances trimestrielles de Maroc Telecom ou encore de Crédit du Maroc ainsi que le résultat de l’augmentation de capital du groupe Label’Vie réservée aux anciens actionnaires et détenteurs de droits préférentiels de souscription avec l’émission de près de 293.685 actions au prix unitaire de 1.350 DH.

45 sociétés haussières
D’après les analystes de Crédit du Maroc Capital, «la hausse de la cote casablancaise durant le mois d’octobre 2017 découle, particulièrement, des gains amassés par la quasi-totalité des grandes capitalisations, à l’image notamment de LafargeHolcim Maroc en hausse de 7,09%, de Marsa Maroc (+4,65%), Ciments du Maroc (+4,57%), Cosumar (+2,76%) et Attijariwafa Bank (+1,72%)». En effet, ces cinq valeurs ont contribué, à elles seules, soulignent les analystes, à hauteur de 1,31% à la progression du Masi. Par ailleurs, en dépit de la mouvance haussière, 29 sociétés ont plus enregistré des baisses de leurs cours durant le mois. Des replis qui varient entre -0,04% et -24,37%. Des fléchissements qui n’ont pas épargné des blue chips tels que Maroc Telecom, Addoha ou encore la Banque centrale populaire. L’opérateur télécom s’est délestée de 1,31% se fixant à 135,3 DH. Le promoteur immobilier a cédé 0,23% à 43,15 DH, tandis que la banque a reculé de 0,07% à 300 DH. La valorisation globale du marché ressort à 626,3 MMDH en enrichissement de 9 MMDH comparativement au mois précédent, ce qui correspond à une hausse d'1,5%.

16 secteurs en hausse
Par secteur, la hausse est tirée par les performances atteintes notamment par les secteurs phares de la cote. Il s’agit en l’occurrence de ceux des banques, télécommunications, bâtiments & matériaux de construction et agroalimentaires. Selon les analystes «ces quatre secteurs canalisent, conjointement, 71,35% de la capitalisation flottante totale avec des poids respectifs de 34,26%, 17,01%, 14,11% et 5,96%». Par ailleurs, il y a lieu de souligner que 16 secteurs sur les 23 cotés ont affiché des performances positives.

Un volume en hausse
Pour ce qui est des volumes échangés au cours des 22 séances du mois de novembre, le volume quotidien moyen de la Bourse de Casablanca s’est situé à 116,84 MDH contre un niveau de 112,62 MDH une année plus tôt. Échangé en majorité sur le compartiment officiel, le flux transactionnel mensuel global négocié durant le mois d’octobre 2017 ressort à 2,57 MMDH en progression de 14,1% par rapport à une année plus tôt. Par compartiment, les échanges sur le marché central totalisent 2,55 MMDH en accroissement de 17% par rapport aux 10 premiers mois de l’année 2016. Dans ce sillage, les valeurs Jet Contractors, Attijariwafa bank, Alliances et Maroc Telecom représentent, conjointement, 40,8% des échanges mensuels en canalisant des volumes respectifs de 365,4 MDH, 250,8 MDH, 231,5 MDH et 194,1 MDH. Au niveau du marché de blocs, le volume mensuel se limite à 14,4 MDH et a concerné seulement deux opérations portant sur 150.000 actions Atlanta au cours unitaire de 60,4 DH et 10.000 titres Crédit du Maroc pour un coût moyen pondéré de 530 DH. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages