A lire aussi

21-05-2018 09:50

Marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien

Une grande marche populaire a été organisée, dimanche à Casablanca, en solidarité avec le peuple…
Rejoignez nous sur :
Finances

La société affiche un revenu en légère hausse contre des achats en progression plus soutenue. Une démarche qui s'explique par le besoin de se couvrir du risque de change.

Le concessionnaire automobile Ennakl, signe encore une fois un trimestre positif. Au terme du troisième trimestre le tunisien affiche un chiffre d'affaires en hausse de 0,7% à 267,7 millions de dinars tunisiens (l'équivalent de 1,03 MMDH). En raison des coûts d'importation, le coût d'achat des marchandises vendues a avancé à un rythme plus élevé, de 3,2% pour se fixer à 229 millions de dinars tunisiens (soit près de 885,6 MDH). En conséquence, la marge commerciale a reculé de 12,5% à 38,3 millions de dinars tunisiens (148 MDH). Ces réalisations étant en cumul des trois premiers trimestres de l’année en cours, ils cachent une meilleure performance rien que sur les trois mois. En effet, sur la période allant de juillet à septembre, la société a pu faire augmenter son chiffre d’affaires de 45,7%.

Les revenus sur cette période passent ainsi de 56,57 millions de dinars tunisiens (218,8 MDH) en 2016 à 82,43 millions de dinars tunisiens (318,8 MDH) cette année.  De son côté, le résultat financier s’est amélioré de 3,8% à fin septembre pour se fixer à 9,6 millions de dinars tunisiens (37 MDH). Une amélioration qui découle essentiellement de celle des produits financiers.

Par ailleurs, en dépit d'une telle progression, la trésorerie nette a cédé 45,1% par rapport à septembre 2016 pour se chiffrer à 30 millions de dinars tunisiens (soit 116 MDH). Ce repli est la résultante de la décision de la société de payer ses fournisseurs à l'étranger dans un délai de 3 mois au lieu de 6 mois dans le but de se couvrir du risque de change. Par ailleurs, dans la lignée du développement du réseau de ses showrooms, les effectifs du concessionnaire sont passés de 358 personnes en septembre 2016 à 362 personnes en septembre 2017. «Pour les analystes d'Upline Securities, la filiale tunisienne du consortium Parenin-Poulina devrait poursuivre son développement dans un contexte économique peu favorable, capitalisant sur son positionnement d’importateur leader du marché». Un développement qui sera corroboré par une expansion en Afrique via la filiale AF Car.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages