A lire aussi

14-11-2017 12:31

Kenyai : «M-Sharia» dans la finance islamique

Image par défaut
La banque islamique «Gulf African Bank» (GAB) et l’opérateur de téléphonie mobile «Safaricom»,…
Rejoignez nous sur :
Finances

Avec un chiffre d’affaires et un résultat net en hausse, le spécialiste de la peinture brave la conjoncture du secteur du bâtiment.

Colorado qui a présenté ses performances à la presse et aux analystes, le 3 octobre, affiche une bonne santé malgré la conjoncture difficile pour le secteur du bâtiment. Ce dernier a en effet connu des retards dans les mises en chantier, des projets freinés par le retard de formation du nouveau gouvernement ou encore le stock de méventes qui demeure important.

D’ailleurs, la baisse des ventes de ciments a été de 9,24% à fin juin 2017. Toutefois, Colorado a réussi à réaliser un chiffre d’affaires de 281,85 MDH, en hausse de 7,4%, grâce à une progression du tonnage de peinture vendu de 9,6% à 22,52 millions de tonnes. Une hausse qui a touché tous les segments de peinture. Les segments carrosserie et industries connaissent d’ailleurs des croissances à deux chiffres, à 14% et 30%, souligne Abed Chagar, DG de Colorado. Le segment du bâtiment a aussi marqué une hausse alors que l’export est plutôt en légère baisse. «Quelques difficultés ont été rencontrées sur deux grands marchés africains. Ceci dit, celles-ci ne remettent pas en cause nos projets de partenariat pour l’export», a expliqué Chagar.

Résultats en hausse
Pour ce qui est de la part de marché, elle se situe gentre 18% et 20%. Pour le segment du bâtiment, la part est supérieure à 30%, l'industrie à moins de 5%, la carrosserie autour de 10%. «Nous restons par ailleurs leaders sur les peintures décoratives et fonctionnelles». Pour ce qui est du résultat d’exploitation, qui s’affiche en baisse de 6,4%, le management explique qu’en 2016, des reprises pour créances irrécouvrables de l’ordre de 7,4 MDH ont été passées, «ce qui rend la comparaison avec 2017 biaisée», précise Meriem Lotfi, directeur administratif et financier de Colorado. D’ailleurs, corrigé de cette écriture comptable, le résultat d’exploitation à fin juin 2016 est de 47,5 MDH (au lieu de 54,97 MDH). Comparé au résultat d’exploitation réalisé en juin 2017, qui s’élève à 51,45 MDH, c’est plutôt une hausse de 8,2% qui se dégage.

Au final, le résultat net ressort en amélioration de 11,1% à 34,33 MDH. Pour le reste de l’année, Colorado attend les autorisations afin de démarrer les travaux de l’agence de Rabat pour un investissement de 20 MDH hors taxe. Quant aux performances, Colorado s’attend à un chiffre d’affaires en légère évolution d’ici la fin de l’année. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages