A lire aussi

15-11-2017 10:09

Délégués médicaux : Une fédération voit le jour

Près de 4.000 délégués sillonnent chaque jour le Maroc contre 150, il y a quelques années. C'est…
Rejoignez nous sur :
Finances

Ce sont des résultats quelque peu décevants pour la place qu’affiche Marsa Maroc au terme du premier semestre. Sa communication financière diffusée hier, son cours en Bourse reculait de 2,68% à 12h10. Il faut dire que la plus jeune des recrues de la corbeille casablancaise présente des indicateurs en repli. Bien que son chiffre d’affaires résiste en ne cédant que 0,2%, le résultat d’exploitation se déleste, lui, de 13%, tirant dans son sillage le résultat net part du groupe qui perd à son tour 9,5%. La société précise toutefois dans sa communication financière qu’il s’agit d’un niveau d’activité stable et d'agrégats financiers solides. En effet, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 1,273 MMDH contre 1,276 MMDH une année plus tôt. Le volume global traité au cours du premier semestre 2017 est de 18,2 millions de tonnes, un niveau similaire à celui réalisé au premier semestre de 2016.

De lourdes charges
Dans le détail, le niveau d’activité affiché à fin juin 2017 résulte de l’évolution du trafic conteneurisé et du trafic de vrac solide et divers. Le premier a progressé de 3% avec une recette unitaire moyenne en hausse de 4%, sous l’effet conjugué de la baisse des recettes de magasinage au port de Casablanca et de la prise en charge des prestations à bord des navires au port d’Agadir. Le second a en revanche reculé de 3% avec une recette unitaire moyenne en hausse de 2%. Par ailleurs, en dépit de la résistance des revenus, la prise en compte des charges de structure et de dotations aux amortissements se rapportant à la mise en service en septembre 2016 du Quai Nord au port d’Agadir et en octobre 2016 du Terminal à Conteneurs 3 au port de Casablanca ont impacté à la baisse le résultat d’exploitation et, dans son sillage, le RNPG. Pour le reste de l’année, la société s’attend à des résultats au même niveau que ceux réalisés en 2016.

Le résultat du contrôle fiscal attendu
La société souligne par ailleurs dans sa communication que l’opération de vérification de la comptabilité sur la TVA, l’IS et l’IR salarial au titre des exercices 2013 à 2015 s’est achevée le 7 septembre courant. Les résultats de cette vérification n'ont toutefois pas encore été notifiés à la société. Les commissaires aux comptes, pour leur part, relèvent que dans le cadre de la convention de concession, les biens du domaine public mis dans la concession par le concédant ne figurent pas dans les comptes de la société clos au 30 juin 2017. «L’intégration de ces biens aurait donné une meilleure traduction comptable des clauses de la concession sans toutefois impacter le résultat et la situation financière de la société à cette date», expliquent-ils.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages