A lire aussi

14-11-2017 11:32

Saisie de 25 barils de l’eau-de-vie à Sidi Bennour

La Brigade de la police judiciaire du district de sûreté de Sidi Bennour a démantelé lundi une…
Rejoignez nous sur :
Finances

L’usage du cash a continué à croître en 2016. Toutefois, cette croissance a décéléré en raison du ralentissement de la croissance économique induit par la baisse des activités agricoles.

D’après le rapport de la Banque centrale, les échanges de moyens de paiement scripturaux (chèque, virement, lettre de change, etc.) se sont élevés, en 2016, à 5,5 opérations par an et par habitant. Au total, ce sont 187,6 millions d’opérations correspondant à une valeur cumulée de 2.900 MMDH. Bien que ces niveaux démontrent un usage accru de cette monnaie, notamment pour sa sécurité, il ne faut pas non plus oublier que le Code de commerce exige l’usage de monnaie scripturale à partir d’un certain seuil de montant. Par habitant, la circulation fiduciaire ou de cash représente, en volume, 43 billets et 73 pièces. En valeur, celle-ci s’élève à près de 6.300 DH.

En effet, la demande portant sur les billets et pièces de monnaie en circulation s’est établie à 1,5 milliard de billets et à 2,6 milliards de pièces pour un total de 216 MMDH. Bien qu’en hausse, cette croissance décélère, passant de 7,4% entre 2014 et 2015 à seulement 4,8% entre 2015 et 2016 en termes de valeurs et de 5,3% à 2,2% en termes de volume. La décélération serait, selon la Banque centrale, la conséquence du «ralentissement de la croissance économique influencée par la baisse des activités agricoles». Par ailleurs, il y a lieu de souligner que «l’année 2016 s’est également caractérisée par une augmentation annuelle moyenne de la valeur des signes monétaires en circulation d’environ 6% ainsi que par la progression de sa part par rapport au PIB qui a atteint 21%, soit son plus haut niveau enregistré durant les 5 dernières années». Ainsi, le rapport fait ressortir une prédominance des billets avec une part de 98,6% dans la masse fiduciaire en circulation. Les billets en circulation se sont établis à 213 MMDH en 2016.

Les billets de 200 DH représentent près de la moitié du volume des billets en circulation. Pour leur part, les pièces de monnaie en circulation sont estimées à environ 3 MMDH à fin 2016. En volume, la ventilation des pièces en circulation reste caractérisée par la prépondérance des pièces de 1DH dont la part est passée de 24% à 27% entre 2015 et 2016. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages