A lire aussi

11-12-2017 09:06

La sécheresse au Maroc profite aux agriculteurs espagnols

La filière agricole espagnole scrute le ciel…marocain! Les producteurs de la région d’Almeria, la…
Rejoignez nous sur :
Finances

L’indice qui retracera le mouvement des valeurs cotées les plus respectueuses des critères de Responsabilité sociale et environnementale est en phase de test par la Bourse de Casablanca. Il devrait voir le jour dans un mois.

Annoncé en novembre 2016, le lancement effectif du nouvel indice vert de la Bourse de Casablanca n’a finalement pas eu lieu durant la COP22. La société gestionnaire de la place casablancaise a choisi de temporiser en passant par un appel d’offres public qui a été décroché par l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris. Actuellement, l’indice est en phase de test, il devrait être opérationnel et lancé de manière officielle dans un mois. Baptisé Vigeo-CSE Moroccan ESG Index, sa composition devrait suivre le même schéma que les indices créés par Vigeo pour Euronext, nous explique Fouad Benseddik, directeur des méthodes et des relations institutionnelles de Vigeo Eiris.

En effet, les indices Vigeo-Euronext se composent de valeurs qui affichent les meilleurs scores de manière absolue. Autrement dit, celles qui dépassent un certain niveau de note dans tous les sujets de notations. Ainsi, les valeurs marocaines qui ont le plus de chance de paraître dans le nouvel indice sont celles qui figurent déjà dans l'indice Vigeo Eiris Emerging Market 70. À l’annonce du lancement prochain de l’indice vert casablancais, l'indice Vigeo Eiris Emerging Market 70 comptait  sept entreprises marocaines. Il s’agissait notamment de BMCE Bank of Africa, BMCI, Maroc Telecom, Lafarge Ciments (actuellement LafargeHolcim Maroc), Lydec, Managem et SMI. Suite à la dernière mise à jour du Vigeo Eiris Emerging Market 70 réalisée en juin 2017, elles ne sont plus que cinq marocaines : BMCE Bank of Africa, BMCI, Maroc Telecom, Managem et SMI. L’indice, toujours en phase de test au niveau de la Bourse de Casablanca, compte une quinzaine de valeurs choisies parmi les entreprises cotées les mieux notées par Vigeo Eiris sur leurs performances de responsabilité sociale. Le poids de chaque valeur de l'indice dépendra de son score en matière de Responsabilité sociale et environnementale (RSE).

Plusieurs valeurs éligibles
Il y a lieu de souligner que l’édition 2017 du Top Performers RSE, organisée par Vigeo Eiris au Maroc le 31 mai dernier, a consacré 15 sociétés parmi les 43 habituellement notées. Il s’agit de Attijariwafa bank, BMCE Bank of Africa, BMCI, Centrale Danone, Cosumar, Maroc Telecom, LafargeHolcim Maroc, Lesieur Cristal, Lydec, Managem, OCP Group, Oulmes, SMI, Taqa Morocco et Wafa Assurance, toutes cotées sur le marché actions. Neuf de ces quinze entreprises faisaient partie des Top Performers 2015 (BMCE Bank, BMCI, Cosumar, Maroc Telecom, Lafarge-Holcim Maroc, Lydec, Managem, OCP et SMI), tandis que quatre viennent d’y faire leur entrée (Attijariwafa Bank, Oulmes, Taqa Morocco et Wafa Assurance) et que deux y reviennnent (Centrale Danone et Lesieur Cristal). Autant de valeurs qui sont donc éligibles à faire partie de l’indice vert de la place à condition d’afficher de bonnes notes dans l’ensemble des catégories de notation de Vigeo Eiris.


Des critères exigeants

Les entreprises figurant dans les indices Vigeo Euronext sont évaluées en conformité avec la méthodologie de Vigeo Eiris au regard d’un référentiel de 38 critères divisés en six domaines clés de la responsabilité environnementale, sociale et de gouvernance de l'entreprise.

L’environnement
Protection, sauvegarde, prévention des attaques contre l'environnement, mise en place d'un système adéquat, la stratégie de gestion, l'écoconception, la protection de la biodiversité et un contrôle raisonnable des impacts environnementaux sur le cycle de vie global des produits et des services.

Les  droits de l’Homme
Respect de la liberté syndicale et promotion de la négociation collective, non-discrimination et promotion de l'égalité, éradication des pratiques de travail interdites et prévention des traitements inhumains ou humiliants).

Les ressources humaines
Amélioration constante des relations professionnelles, développement de carrière ainsi que la qualité des conditions de travail.

La participation communautaire
Contribution au développement économique et social des territoires d'établissement et de leurs communautés humaines, un engagement concret en faveur du contrôle des impacts sociétaux des produits et services, une contribution transparente et participative aux causes d'intérêt général.

Le comportement commercial
Prise en compte des droits et intérêts des clients, intégration sociale et environnementale, normes à la fois dans le processus de sélection des fournisseurs et dans la chaîne d'approvisionnement globale, une prévention efficace de la corruption et le respect des lois sur la concurrence.

La gouvernance d'entreprise
Efficacité et intégrité, assurance de l'indépendance et de l'efficacité du conseil des administrateurs, l'efficacité et l'efficience des systèmes d'audit et de contrôle, et en particulier l'inclusion sociale, les risques de responsabilité, le respect des droits des actionnaires et de la plupart des minorités, la transparence et la modération dans la rémunération des dirigeants. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages