A lire aussi

22-11-2017 11:31

Industrie ferroviaire : L’écosystème est prêt

Le Plan d’accélération industrielle (PAI) s’enrichit d’un nouvel écosystème propre à l’industrie…
Rejoignez nous sur :
Finances

La banque veut lever 1,5 MMDH sous forme d’emprunt obligataire subordonné, assimilé à des fonds propres. Il est réservé aux investisseurs qualifiés de droit marocain.

La note d’information d’Attijariwafa bank vient d’obtenir le visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) relative à un emprunt obligataire subordonné d'1,5 MMDH. D’une valeur unitaire de 100.000 DH, ce sont 15.000 titres que la banque envisage d’émettre. L’émission n’étant pas dotée d’une garantie de remboursement particulière est réservée aux investisseurs qualifiés de droit marocain.

L’emprunt est par ailleurs d’une maturité de 7 ans payable in fine. Assimilé à des fonds propres, cet emprunt obligataire subordonné permettra à la banque de renforcer ceux-ci et ainsi renforcer son ratio de solvabilité mais aussi de financer son développement international et domestique. Rappelons qu’AWB poursuit son développement à l’international à travers le renforcement de sa présence au Maghreb et le développement des activités en Afrique Centrale et Occidentale ainsi que le lancement de la 2e étape de développement africain du groupe avec une implantation dans certains pays anglophones à fort potentiel. Sur le marché domestique, le développement de la banque passe par le développement de la bancarisation, le financement des grands projets du royaume et le financement du retail par les crédits acquéreurs et l’équipement des ménages.

Les caractéristiques de l’emprunt
À l’image de ses précédents emprunts obligataires, l’actuel emprunt est scindé en 4 tranches dont deux cotés en Bourse et deux non cotés. Les tranches cotés comprennent les tranches A, à taux fixe et B, à taux révisable annuellement tandis que ceux non cotés comprennent les tranches C, à taux fixe et D, à taux révisable annuellement. Le taux fixe des tranches A et C est fixé en référence à la courbe des taux de référence du marché secondaire des bons du Trésor de maturité 7 ans telle que publiée par Bank Al-Maghrib en date du 1er juin courant, soit 3,03%, augmenté d’une prime de risque entre 60 et 70 points de base, soit un taux entre 3,63% et 3,73%. Le taux révisable annuellement est fixé, pour sa part, en référence au taux plein du 52 semaines (taux monétaire) déterminé en référence à la courbe des taux de référence du marché secondaire des bons du Trésor telle que publiée par Bank Al-Maghrib en date du 1er juin 2017, soit 2,26%, augmenté d’une prime de risque entre 55 et 65 points de base, soit entre 2,81% et 2,91% pour la première année. La période de souscription est fixée du 19 au 21 juin 2017 inclus. Quant à l’allocation des titres, elle se fera par une adjudication à la française avec priorité aux tranches à taux fixe (A et C). L’adjudication à la française est une vente aux enchères à l’issue de laquelle le prix le plus élevé est retenu. Dans ce cas de figure, les prix proposés doivent être à l’intérieur de la fourchette des taux proposés par l’émetteur jusqu’à ce que le montant des 1,5 MMDH soit atteint.

Le taux limite correspond au taux le plus des demandes retenues. Celles-ci seront toutes servies à ce taux. Enfin, il y a lieu de souligner que la cotation en Bourse des tranches A et B est conditionnée par le montant qui leur sera alloué. Le cumul des montants des deux tranches doit être supérieur ou égale à 20 MDH. La cotation des titres à la Bourse ainsi que l’annonce des résultats de l’opération au bulletin de la cote sont prévus le 23 juin courant tandis que le règlement/livraison se fera le 30 juin, mais avancé au 29 juin si la journée du 27 est ouvrée. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages