A lire aussi

18-09-2017 17:10

Un assistant abattu lors des repérages pour la série «Narcos»

Carlos Muñoz Portal, un assistant de production qui effectuait des repérages au Mexique pour la…
Rejoignez nous sur :
Finances

Après quatre mois de hausses consécutives, le marché boursier clôt le cinquième mois de l’année avec une contreperformance. Une tendance qui risque de perdurer en ce mois sacré et cette période estivale.

La Bourse de Casablanca a clos le cinquième mois de l’année en cours sur une note baisssière. Avec cette contreperformance, le marché rompt avec sa tendance haussière observée depuis le début de l’année et jusqu’aux deux premières séances du mois de mai. Le Masi finit le mois de mai en repli de 0,52% à 11.577,96 points. Le Madex, pour sa part, recule de 0,51% se fixant à 9.441,74 points. Sur l’année, la performance des deux indices est également négative. Le Masi affiche une baisse de 0,57% tandis que le Madex fléchit de 1,11%.

Du côté des indices Footsie, seul le FTSE CSE Morocco 15 Index arrive à s’en sortir en brandissant une hausse sur l’année de 1,94% à 10.925,71 points. Le FTSE CSE Morocco All-Liquid, lui, est aussi dans le rouge et affiche une contreperformance annuelle de 0,67% à 9.865,06 points. Sur le mois, en revanche, les deux indices affichent une contreperformance de 0,27% pour le FTSE CSE Morocco 15 Index et de 0,29% pour le FTSE CSE Morocco All-Liquid. D’après les analystes de Crédit du Maroc Capital (CDMC) qui s’expriment dans une note sur le mois de mai, «la morosité de la Bourse de Casablanca durant ce cinquième mois de l’année 2017 trouve son origine, notamment, dans les pertes accusées par la quasi-totalité des grandes capitalisations, à l’image de Maroc Telecom (-5,16%), LafargeHolcim Maroc (-4,10%), Wafa Assurance (-2,49%), BCP (- 1,09%) et Cosumar (-0,78%)». Ils précisent par ailleurs que «ces cinq valeurs contribuent à elles seules à hauteur de -1,61% à la perte du Masi au titre du mois de mai». Quant aux événements exogènes qui auraient eu un impact direct sur le Masi, les analystes de CDMC citent la contraction du poids du Maroc dans l’indice MSCI FM de 8,4% à 7,96% et ceci dans le cadre de la révision trimestrielle de l’indice prenant effet le 31 mai de l’année en cours. Ils citent aussi l’approbation du projet d’augmentation de capital de Managem d’un montant maximum d'1 MMDH, prime d’émission comprise. Celle-ci se fera par l’émission d’actions nouvelles en numéraire à libérer par compensation des créances liquides exigibles sur la société ou par versement d’espèces.

Des échanges en hausse
Le mois de mai, dont les trois dernières séances ont coïncidé avec le démarrage du mois sacré de Ramadan, a connu l’échange de plus de 17,93 millions de titres au cours des 22 séances du mois. Avec un nombre de contrats global de 14.606, le volume global du mois était de 3,63 MMDH pour des transactions se rapportant uniquement aux actions. Le volume quotidien moyen, lui, s’est fixé à 164,55 MDH contre 104,19 MDH en avril. Ainsi, le marché central des actions a enregistré l’échange de 3,5 MMDH. Le marché de blocs actions a, pour sa part, enregistré un volume de 119,74 MDH. Le volume des transferts a atteint 8,09 MDH tandis que les apports de titres ont généré 2,72 MDH. De son côté, la capitalisation boursière s'est élevée à 582,95 MMDH. Selon les analystes de la place, les résultats annuels de 2016 sont une information déjà consommée au cours du mois d’avril. Le mois de mai n’a pas enregistré d’informations qui auraient pu orienter le marché de manière positive. De plus l’adage «Sell in May and go away» veut que les actionnaires cèdent au cours du mois de mai, vu qu’il est suivi par une période de vacances qui fait davantage plonger le marché. D’ailleurs, les analystes de CDMC estiment que «le climat d’attentisme régnant sur le marché boursier devrait perdurer durant le mois de juin 2017 qui en l’absence de tout élément précurseur devrait être marqué par l’avènement de la période estivale et du mois sacré de ramadan».

La majorité des valeurs en hausse
Par valeur, on notera que sur les 75 sociétés cotées, 37 sont en hausse. Les plus fortes hausses ont été enregistrées par Zellidja et HPS, qui affichent des hausses à deux chiffres et par Rebab Company, Total Maroc et Lydec loin derrière. Du côté des baisses, Promopharm tient le haut du podium avec un repli de 14,8% à 1.301 DH. Une recrudescence observée après 12 séances d’échanges d’un total de 207 titres correspondant à un volume de 284.592 DH. Elle est suivie de Centrale Danone qui cède au cours de 9 séances 13,04% pour se fixer à 800 DH après avoir coté le mois précédent 920 DH. Taslif, pour sa part, a reculé de 12,59% à 25,7 DH au cours de seulement 3 séances.  IB Maroc.com, qui arrive en quatrième position, cède 8,4% à 87,11 DH en 14 séances et Oulmès se déleste de 8,23% à 1.650 DH en 5 séances. La coïncidence du mois sacré et la période estivale augurent d’une continuité de cette trajectoire baissière à moins que des informations positives ne viennent réorienter les indices.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages