A lire aussi

18-09-2017 14:42

Tindouf: nouveau scandale de détournement de fonds

La juge d’instruction du tribunal de Barcelone a décidé de poursuivre Oriol Homs, ex-responsable de…
Rejoignez nous sur :
Finances

BMCE Bank Of Africa publie pour la première fois ses résultats trimestriels. Le groupe enregistre une activité commerciale en pleine forme. Pourtant, les principaux indicateurs financiers s’inscrivent en baisse entre mars 2017 et mars 2016, hormis le coût du risque qui affiche une nette amélioration.

Le groupe BMCE BOA se met à son tour à la communication trimestrielle. Au terme des trois premiers mois de l’exercice 2017, la banque affiche des résultats plus au moins probants. En effet, le groupe a dépassé les 299 MMDH du total bilan. Une performance qui reflèterait le niveau d’activité du groupe au Maroc, en Afrique subsaharienne ainsi qu’en Europe et laisse présager d’une progression exponentielle au vu du total bilan réalisé à fin 2016, soit 305 MMDH.

De plus, les activités commerciales du groupe affichent une évolution favorable au vue des gains en parts de marché crédits et dépôts de la banque qui s’établissent respectivement à 15,35% et 15,44% (contre 14,94% à fin décembre à fin 2016). Ceci étant, le produit net bancaire du groupe a enregistré une baisse de 4% en consolidé (et - 9% en social), se plaçant à environ 3,04 MMDH. En cause, la non récurrence des performances exceptionnelles précédemment enregistrées par les opérations de marché qui ont été sensiblement impactées par la baisse des taux et ceci malgré le fait que le groupe enregistre «des performances honorables des activités - cœur de métier». Pour preuve, la marge d’intérêts et la marge sur commission affichent respectivement une progression de 2,9% et 2,3%.

De son côté, le résultat net part du groupe s’est établi à 437 MDH, en retrait de 12%. Une contre-performance qui reste liée, selon le top management, à la mon récurrence de revenus exceptionnels relatifs aux valorisations des portefeuilles obligataires enregistrées l’année précédente. Ce premier trimestre est marqué par l'amélioration du coût du risque à l’échelle du groupe. Celui-ci affiche une baisse de 17% à 459 MDH fin mars 2017. Sauf que le résultat d’exploitation est ressortit en recul de près de 6% à 816 MDH.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages