A lire aussi

20-07-2017 09:42

Télédéclarations de TVA : Le rappel à l’ordre de la DGI

Dans un récent communiqué, la Direction générale des impôts rappelle que le téléservice SIMPL-TVA…
Rejoignez nous sur :
Finances

Taqa Morocco fait partie des rares sociétés cotées à publier ses résultats trimestriels. À fin mars 2017, elle affiche un résultat net assez solide face à un CA en repli. En cause, l’effet du prix du charbon à l’international combiné à l’arrêt de l’unité 3 pour révision majeure suivant le plan de maintenance du groupe.

Début d’année mitigé pour Taqa Morocco. Évoluant dans un contexte marqué par l’accroissement des prix du charbon à l’international, les indicateurs trimestriels du producteur d’électricité suivent des trajectoires différentes. À fin mars 2017, le chiffre d’affaires consolidé s’est replié de 2% à 2,032 MMDH. Une baisse de régime attribuable au taux de disponibilité en recul de 14% pour se limiter à 83,7% en raison de la révision majeure effectuée sur l’unité 3, et ce conformément au plan de maintenance du groupe.

En effet, afin de garantir un taux de disponibilité assez élevé, l’entreprise multiplie les interventions sur ses équipements. Ce type d’opérations peut ainsi se limiter à une inspection simple de 7 jours, s’étaler sur une vingtaine de jours pour un arrêt mineur, ou encore dépasser les 40 jours pour un arrêt majeur.

De l’autre côté, les unités 5 et 6 enregistrent une bonne performance avec un taux de disponibilité de 92%. Le résultat d’exploitation s’établit à 702 MDH, en hausse de 4%, favorisé par une optimisation des charges d’exploitation et de maintenance. Il en résulte un taux de marge opérationnelle en amélioration significative s’établissant à 34,6% au 31 mars 2017 contre 32,4% un an auparavant. À cela s’ajoute la progression du résultat financier grâce à la bonne maîtrise des charges d’intérêts sur emprunts. Cela a permis à Taqa Morocco d’atteindre un résultat net part du groupe de 256 MDH, en augmentation de 8%.

Au terme du premier trimestre, le résultat net consolidé grimpe de 349 à 363 MDH, enregistrant un taux de marge nette de 16,8%, en progression pratiquement de 1 point par rapport à la même période de l’année précédente. En Bourse, les investisseurs ne semblent pas emballés par les performances du producteur d’électricité. Aucun volume n’a été enregistré sur la valeur (qui s’échange à 809 DH) ce mercredi 17 mai, jour de publication des résultats trimestriels du groupe. Pour rappel, la société propose un dividende de 37 DH par action, en hausse de 23% par rapport à 2016. Celui-ci sera mis en paiement au plus tard le 25 juillet prochain.   

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages